scaller hdmi

Test : Scaler HDMI Modèle A

Un scaler HDMI permet de recevoir une source vidéo et de la convertir en HDMI, ainsi que d’upgrader ou downgrader sa résolution (typiquement 720P ou 1080P). L’avantage de ces boitiers coûtant environ 13 à 35 euros sur Internet et qu’ils permettent pour certains de brancher de vieilles consoles ou vieux ordinateurs directement en RGB Péritel, ou en composite ou encore S-video, et d’en profiter immédiatement sur une télévision moderne avec une entrée HDMI

Celui-ci, que je nommerais de Modèle A car ils ne possèdent souvent pas de vrai nom, est certainement le dessus du panier, tant il prend en charge des signaux vidéo en entrée de différente nature, et qu’il permet pas mal de réglages et fonctionne vraiment bien pour le prix.

Pleins de boutons pour les contrôles, sortie SPDIF, sortie audio, bref, que du bon !

Il se présente sous la forme d’un simple boitier noir mais assez lourd et qui semble costaud, car il est entouré d’une très bonne coque en aluminium qui à la fois lui permettra de mieux résister à d’éventuels chocs, et également sert de blindage afin de protéger des parasites les signaux vidéo à traiter.

Branchement de la Péritel, entrée HDMI avec commutation, et alimentation 5V 1A standard.

L’immense intérêt de ce scaler est qu’à la fois, il permet de brancher en Péritel toute machine qui sort en RVB, Composite ou S-Video, et qu’il est également pourvu d’une prise HDMI In en façade qui servira par exemple à harmoniser des signaux vidéo d’une autre source.

LED de contrôle, sortie HDMI, sortie Audio stéréo 3.5mm, sortie audio SPDIF, bouton de commutation entre HDMI et Scart, commutation dans les modes vidéo, et commutation PAL/NSTC, ouf !

Les 3 boutons revêtent les rôles suivants :

  • Le premier permet de switcher entre l’entrée vidéo Péritel ou HDMI IN en façade
  • Le second va vous permettre de switcher dans toutes les résolutions qu’accepte le boitier, qui sont dans l’ordre :
  • 800x600P
  • 1024x768P
  • 1280x1024P
  • 1280x720P
  • 1920x1080P
  • Chaque définition est disponible en 50 ou 60Hz.
  • Le troisième et dernier bouton permet justement de switcher entre 50 et 60 Hz

Ouvrez la bête ! Montrez ses entrailles !

L’imposant et lourd boitier en aluminium s’enlève relativement facilement pour dévoiler une carte électronique très propre, et principalement basée sur ce gros composant au milieu qui est en charge de l’upscale en HDMI. Malheureusement ce dernier a vu sa surface grattée, de sorte que l’on ne peut pas savoir de quoi il s’agit exactement. Ce n’est pas très gentil :/

Un jolie électronique, très bien protégée dans la carrosserie de métal du boitier. C’est sérieux.
A noter cet emplacement pour une prise USB, afin de pouvoir, on l’imagine, soit mettre à jour soit carrément contrôler le scaler ! Ce que je ne tarderais pas à essayer 😉

Captures avec ce scaler Model A

Voici quelques captures sur différents matériels avec toujours le même scaler HDMI Model A donc.

Tetrisphere à la sortie d’une N64 RGB, en mode 1280x1024P. Presque 4/3 et propre surtout !
Its’ Me, Super Mario 64 !
Ah, tu ricanes moins là hein ?

La perfection n’est pas de ce monde

J’aurais bien voulu pouvoir dire que ce scaler est parfait, et que du coup, on arrête ici tout compartif, puisque rien ne peut être plus parfait que la perfection. Hélas, ce n’est pas le cas, et je vais tâcher de vous expliquer pourquoi.

En effet, ce scaler a un défaut que l’on retrouve dans pas mal de vidéos faites en l’utilisant. Le désentralecement de l’image (car les signaux des vieilles machines que je teste sont souvent en entrelacé, télévision classique oblige) qu’il opère a tout de même un peu de mal avec les basses résolutions de nos machines favorites. Cela se traduit par des objets animés qui “sautent” d’une ligne à l’autre horizontalement, le temps que le scaler les replacent à la bonne hauteur.

Typiquement, si vous regardez l’introduction de Turrican 2 ici plus haut, lorsque notre héro tire sur le bloc du milieu en dessous du titre, observez bien : il a tendance à se soulever un peu dans les airs, alors qu’en fait, il ne bouge pas, seules ses couleurs changent. Idem pour les ennemis ou notre héro, voir même le titre avec les étoiles qui apparaissent ! Et il en va ainsi avec tout objet animé. Ce n’est pas la mer à boire et ne nécessite pas de détruire l’humanité de rage, mais c’est un défaut qui mérite d’être évoqué, car cela rend le travail de ce scaler pourtant bardé de qualité, imparfait. Donc.

Harmonisation de signaux HDMI

Un autre usage de ce boitier, qui malgré le petit défaut expliqué ci-dessus, fait quand même un très bon boulot, est en harmonisation de signaux HDMI.

En effet, sur sa façade avant, vous disposez d’une prise HDMI IN sur laquelle vous pouvez brancher n’importe quelle source. En sortie, le boitier permettra toujours sauf cas extrême de régler la résolution comme vous le souhaitez. C’est une aubaine pour si par exemple votre télévision ne prendrait pas le 1080P, peu importe ! vous injectez votre signal en entrée comme vous le souhaitez et choisissez la résolution 720P en sortie, le boitier fera le travail d’adaptation pour vous. Idem pour des résolutions moins courantes comme du 766i ou 288P, le boitier vous permettra presque toujours de vous en sortir, et c’est une chance !

Tout ça pour dire qu’à part investir beaucoup plus dans du matériel comme le Open Source Scaler Converter, pour le prix il est difficile de trouver mieux 😉

Philippe Dubois “Prez”

Posted in Péritel au lasso, Tripote mon condo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *