Test de l’Igel 5-2 : Un thinclient polyvalent et évolutif pour MS-DOS ou Windows 98SE !

Je vous propose dans cet article de découvrir un nouveau (haha) thinclient très intéressant, un Igel 5-2 également disponible chez la marque MaxData, mais qui est également un Neoware, le CA2 : https://www.parkytowers.me.uk/thin/neoware/CA2/

Il est amusant de constater le jeu des marques, qui finalement, ont toutes acheté ou rebrandé le même appareil, mais ce n’est bien évidemment pas le sujet de cet article. En effet, nous allons nous attarder sur ce modèle car il est exceptionnel, et nous allons voir rapidement pourquoi.

Plat, costaud, sobre et très bien construit, c’est l’Igel 5.2 messieurs mesdames, applaudissez !

D’aspect sobre, l’Igel 5-2 se négocie actuellement autour des 70 euros en Allemagne (normal vue la marque Igel) sur des sites d’enchères bien connus. Il est clairement pas donné pour un “bête thinclient”, surtout par rapport à notre petit HP T5710 : ( https://www.jegeek.net/2020/06/12/creer-mini-pc-jeux-msdos-32euros/) du haut de ses 32 euros, mais il a clairement des qualités qui lui sont propres et qui ont fait de m’y intéresser. Dès réception de la bête, j’ai été surpris de constater que celle-ci était pour ainsi dire neuve, jamais utilisée et très lourde pour un modèle avec alimentation externe.

Les caractéristiques techniques de base sont celles-ci :

  • CPU VIA Eden C3 à 800 MHz, downclockable ou overclockable sur Socket 370, interchangeable (entre 400 et 1000 MHz d’après mes tests)
  • Deux emplacements pour barrettes mémoire au format PC SD-RAM
  • Chipset set graphique S3 Pro Savage
  • Sortie vidéo VGA DB15
  • Deux prises USB 2.0
  • Deux prises clavier/souris PS/2
  • 2 prises série DB9
  • 1 porte parallèle
  • 1 prise réseau RJ45 jusqu’à 100Mbits
  • 3 prises son de base (sortie HP, entrée ligne, entrée micro)
  • Un southbridge VIA VT82C686B qui permet d’émuler une SoundBlaster Pro
A l’arrière, pas mal de prises et sorties, série, parallèle, VGA, 2 USB 2.0, sortie audio, entrée audion, micro, 2 prises PS/2, rj45 réseau et surtout cette très intriguante trappe !

Et c’est bien cette trappe qui nous intéresse ici, car elle masque en fait la possibilité folle de cette petite machine de recevoir une carte interne soit en ISA, soit en PCI ! Mais ouvrons la bête pour voir comment cela se configure.

La coque métallique en acier qui entourre notre Igel 5-2 est épaisse et solide, et vous pourrez poser sans soucis semble t-il un moniteur récent ou du moins pas trop lourd, tout en faisant attention au fait qu’elle permette toujours à la chaleur de la machine de s’évacuer, et donc à ne pas l’obstruer. L”intérieur, très bien organisé, offre un peu d’espace disponible, bien que l’imposant radiateur de refroidissement du CPU et du chipset graphique prenne presque un quart de la machine. Le compartiment en métal à droite cache quant à lui l’étage de l’alimentation.

L’accès à l’imposant radiateur CPU/GPU est assez facile une fois la façade avant démontée.

Notez également sur le coté droit du radiateur les deux emplacements pour barrettes mémoire au format PC standard SD-RAM ! Elles permettent de monter à au moins 256 Mo en deux fois 128, voir éventuellement à 512 Mo (je n’ai pas testé pour ma part).

Le dessous de la machine est lui aussi relativement impressionnant niveau blindage contre les ondes électro-magnétiques !

Le dessous du Igel 5-2 est également blindé ! c’est ouf !

Mais la véritable force, l’atout majeur de cet Igel 5-2 et la raison pour laquelle je vous en parle, est effectivement que c’est une des rares machines de cette catégorie à offrir dans un minimum d’espace non pas un mais deux slots d’extension, ISA et PCI !

Un port ISA et un port PCI, tous les deux parfaitement fonctionnels. Par contre, ce sera l’un ou l’autre bien sûr 😉

Notez du coup que j’ai ajouté un petit ventilateur Noise Blocker de 40mm en 5 volts afin de l’aider à se refroidir.

En enlevant l’imposant radiateur, fanless oblige, nous avons maintenant la main sur le chipset graphique, une S3 Pro Savage relativement peu performant malgré tout (mais évidemment très suffisant en mode DOS), et un vrai support Socket370 avec un processeur VIA C3 Eden 800 MHz, bus à 133 MHz, dessus. Du coup, vous pouvez si vous le souhaitez le changer par un vrai processeur Intel, mais attention à la chauffe !

Le processeur est plus imposant que d’accoutumée chez VIA, mais ses performances restent toutes relatives 😉 heureusement, il chauffe peu !

Du coup et pour la démonstration, je vais monter la carte son suivante en ISA dans l’Igel 5-2 avant de procéder à des tests. C’est une carte son un peu spéciale, cette Aztec WaveRider Pro 3D, et comme vous pouvez le voir sur la photo suivante, elle se fixe dans l’Igel grâce à un bracket spécifique et surtout reversible : soit pour une carte ISA, soit en le retournant, pour une carte PCI ! très ingénieux !

Elle est belle mon Aztech WaveRider Pro 3D ! Et elle vient de Russie en plus 😉

Une fois le montage terminé, ce qui n’est pas bien compliqué, l’Igel 5-2 parait tout de suite bien moins vide. En effet, il ne reste plus beaucoup d’espace dans notre petit thinclient :

Notre Igel 5-2 est peuplé ici de sa carte ISA, et tout de suite, la machine est pleine, n’en jetez plus 😉

Ainsi équipé, nous devons bien sûr désactiver la carte son interne afin de ne pas créer de conflits, et au contraire, donner la priorité à notre carte ISA pour ce qui concerne la gestion des IRQs et du DMA (et oui, à l’ancienne !). Et pour cela, nous allons devoir entrer dans le BIOS du Igel pour modifier ces valeurs.

Commençons donc notre petite séance vidéo par le BIOS de la machine, un modèle du genre car extrêment complet ! C’est peut-être le BIOS le plus complet que je n’ai jamais vu. Il y a des options partout, et finalement, il reste presque plus de place dans le menu classique d’un Bios Phoenix ! Les bidouilleurs vont pouvoir s’en donner à coeur joie :

Tout de suite, un test du jeu Dune2 avec le son d’origine, la carte VIA intégrée, la même que sur notre petit HP T5710, avec son émulation SoundBlaster Pro stéréo pour les sons, et son émulation FM logicielle, qui, si elle ne vaut défintivement pas une vraie puce Yamaha OPL ou même clone, a le mérite d’exister :

Mais reprenons une série de test avec maintenant ma carte ISA Aztec WaveRider Pro 3D, puisque l’Igel 5-2 permet d’ajouter la carte son de son choix ! Et là, c’est un tout autre monde sonore qui s’ouvre à nous, bien entendu :

Du bon son ça Madame ! Et encore, j’ai changé mes câbles et ajusté les niveaux sonores depuis, ça envoie du bon paté 🙂

Bien, non ? 🙂

Voila pour un petit tour de propriétaire de ce très sympathique thinclient. Pour ma part, je l’ai fixé “pour de bon” avec ma carte ISA Aztec afin de pouvoir jouer (c’est important ;)) et faire des captures sonores de qualité. Je pense même en prendre peut-être un jour un deuxième, même s’ils sont rares, pour continuer à pouvoir tester dessus toutes mes cartes son ISA et PCI, et en faire donc un véritable PC de labo.

Pour l’heure, je suis très heureux de l’avoir acheté et équipé ainsi, et il trône chaleureusement sur mon bureau, prêt à être utilisé en quelques secondes à peine pour tous les jeux et applications anciennes dont je peux avoir besoin ! Bombe !!

Une excellente télévision/moniteur, deux petites enceintes qui envoient du bon, une souris PS/2, un clavier sans fil USB, et l’Igel 5-2 prêt en quelques secondes pour jouer à Doom. What else ?

Allez, à la prochaine, et bisous 🙂

Cordialement,
Philippe Dubois “Prez”

Posted in Le PC a bon DOS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *