Test : Scaler HDMI Modèle B

Voici un autre modèle de Scaler HDMI Péritel du marché, capable de recevoir une prise Péritel complète avec ses entrées Composite, Svideo et RVB !

Chérie[Tm] nous propose cette fois-ci un nouveau scaler SCART HDMI du marché, que nous dénommerons donc Model B.

On le trouve assez facilement sur les sites d’enchères tels qu’Ebay ou sites marchands asiatiques classiques. Il possède en entrée sur la face avant donc une prise Péritel complète, ce qui est important ici puisque le boitier gère le RVB, et une prise HDMI In également pour pouvoir switcher facilement entre les deux. Sur la façade avant, un simple bouton permet de switcher entre 720P et 1080P.

L’intérieur de la bête

Chérie[Tm] nous propose d’ouvrir ce scaler pour voir ce qu’il contient. C’est beau, c’est propre, aéré et bien rangé, cela plairait beaucoup à Marie Kondo.
C’est une autre puce encore qui est utilisée ici, par rapport aux autres scalers testés. C’est assez impressionnant cette diversité. La carte mère est propre, mais il manque cruellement un blindage pour protéger tout cela !

Hormis le manque de blindage qui nuit certainement (un peu ici) au résultat final, l’électronique est finalement très propre, aérée et la carte mère est de qualité. C’est ce qui explique que finalement, ce boitier fait très bien son job, parfois même mieux que le Modèle A !

Captures vidéo de test

Effectivement, il faut du bon boulot malgré l’absence de blindage, et s’en tire avec tous les honneurs pour du simple composite par exemple ici :

It’s a me, Mariooo en composite !
Star Wars Racers du fait de l’emploi d’une résolution un peu étrange sur la N64 ne souffre finalement pas trop en composite.

Les captures faites montrent en effet que le boitier se débrouille très bien. Parfois même mieux que le Modèle A qui reste une référence, et notamment au niveau de la gestion du désentralecement, comme par ici sur la capture de Mario 64 : Les objets en mouvement ne “sautent” plus comme sur le Modèle A, ce qui rend mieux au final sur l’image.

Une sortie vidéo HDMI discutable

Tout serait-il parfait avec ce boitier ? Non, et pour cause : S’il prend finalement beaucoup de sources en différent signaux (composite, svideo et RVB), la sortie vidéo en HDMI souffre de temps en temps d’incompatibilité.

C’est un boitier un peu hors normes mais qui se retrouve finalement assez efficace pour y connecter des vieilles consoles ou micro-ordinateurs. L’image obtenue en RVB ou Composite est finalement de bonne qualité, le boitier fonctionne (presque) parfaitement. Car il génère un problème : souvent à la sortie du boitier, que ce soit sur ma télévision HDMI directe ou sur mon boiter de capture HDMI, le signal n’est pas reconnu ! Ce qui est évidemment particulièrement gênant.

Il “suffit” dès lors d’utiliser un autre scaler HDMI, comme le modèle A par exemple, pour régler définitivement le problème et ressortir un signal HDMI propre. Mais c’est effectivement un problème contraignant, vous voici prévenu !

Philippe Dubois “Prez”

scaller hdmi

Test : Scaler HDMI Modèle A

Un scaler HDMI permet de recevoir une source vidéo et de la convertir en HDMI, ainsi que d’upgrader ou downgrader sa résolution (typiquement 720P ou 1080P). L’avantage de ces boitiers coûtant environ 13 à 35 euros sur Internet et qu’ils permettent pour certains de brancher de vieilles consoles ou vieux ordinateurs directement en RGB Péritel, ou en composite ou encore S-video, et d’en profiter immédiatement sur une télévision moderne avec une entrée HDMI

Celui-ci, que je nommerais de Modèle A car ils ne possèdent souvent pas de vrai nom, est certainement le dessus du panier, tant il prend en charge des signaux vidéo en entrée de différente nature, et qu’il permet pas mal de réglages et fonctionne vraiment bien pour le prix.

Pleins de boutons pour les contrôles, sortie SPDIF, sortie audio, bref, que du bon !

Il se présente sous la forme d’un simple boitier noir mais assez lourd et qui semble costaud, car il est entouré d’une très bonne coque en aluminium qui à la fois lui permettra de mieux résister à d’éventuels chocs, et également sert de blindage afin de protéger des parasites les signaux vidéo à traiter.

Branchement de la Péritel, entrée HDMI avec commutation, et alimentation 5V 1A standard.

L’immense intérêt de ce scaler est qu’à la fois, il permet de brancher en Péritel toute machine qui sort en RVB, Composite ou S-Video, et qu’il est également pourvu d’une prise HDMI In en façade qui servira par exemple à harmoniser des signaux vidéo d’une autre source.

LED de contrôle, sortie HDMI, sortie Audio stéréo 3.5mm, sortie audio SPDIF, bouton de commutation entre HDMI et Scart, commutation dans les modes vidéo, et commutation PAL/NSTC, ouf !

Les 3 boutons revêtent les rôles suivants :

  • Le premier permet de switcher entre l’entrée vidéo Péritel ou HDMI IN en façade
  • Le second va vous permettre de switcher dans toutes les résolutions qu’accepte le boitier, qui sont dans l’ordre :
  • 800x600P
  • 1024x768P
  • 1280x1024P
  • 1280x720P
  • 1920x1080P
  • Chaque définition est disponible en 50 ou 60Hz.
  • Le troisième et dernier bouton permet justement de switcher entre 50 et 60 Hz

Ouvrez la bête ! Montrez ses entrailles !

L’imposant et lourd boitier en aluminium s’enlève relativement facilement pour dévoiler une carte électronique très propre, et principalement basée sur ce gros composant au milieu qui est en charge de l’upscale en HDMI. Malheureusement ce dernier a vu sa surface grattée, de sorte que l’on ne peut pas savoir de quoi il s’agit exactement. Ce n’est pas très gentil :/

Un jolie électronique, très bien protégée dans la carrosserie de métal du boitier. C’est sérieux.
A noter cet emplacement pour une prise USB, afin de pouvoir, on l’imagine, soit mettre à jour soit carrément contrôler le scaler ! Ce que je ne tarderais pas à essayer 😉

Captures avec ce scaler Model A

Voici quelques captures sur différents matériels avec toujours le même scaler HDMI Model A donc.

Tetrisphere à la sortie d’une N64 RGB, en mode 1280x1024P. Presque 4/3 et propre surtout !
Its’ Me, Super Mario 64 !
Ah, tu ricanes moins là hein ?

La perfection n’est pas de ce monde

J’aurais bien voulu pouvoir dire que ce scaler est parfait, et que du coup, on arrête ici tout compartif, puisque rien ne peut être plus parfait que la perfection. Hélas, ce n’est pas le cas, et je vais tâcher de vous expliquer pourquoi.

En effet, ce scaler a un défaut que l’on retrouve dans pas mal de vidéos faites en l’utilisant. Le désentralecement de l’image (car les signaux des vieilles machines que je teste sont souvent en entrelacé, télévision classique oblige) qu’il opère a tout de même un peu de mal avec les basses résolutions de nos machines favorites. Cela se traduit par des objets animés qui “sautent” d’une ligne à l’autre horizontalement, le temps que le scaler les replacent à la bonne hauteur.

Typiquement, si vous regardez l’introduction de Turrican 2 ici plus haut, lorsque notre héro tire sur le bloc du milieu en dessous du titre, observez bien : il a tendance à se soulever un peu dans les airs, alors qu’en fait, il ne bouge pas, seules ses couleurs changent. Idem pour les ennemis ou notre héro, voir même le titre avec les étoiles qui apparaissent ! Et il en va ainsi avec tout objet animé. Ce n’est pas la mer à boire et ne nécessite pas de détruire l’humanité de rage, mais c’est un défaut qui mérite d’être évoqué, car cela rend le travail de ce scaler pourtant bardé de qualité, imparfait. Donc.

Harmonisation de signaux HDMI

Un autre usage de ce boitier, qui malgré le petit défaut expliqué ci-dessus, fait quand même un très bon boulot, est en harmonisation de signaux HDMI.

En effet, sur sa façade avant, vous disposez d’une prise HDMI IN sur laquelle vous pouvez brancher n’importe quelle source. En sortie, le boitier permettra toujours sauf cas extrême de régler la résolution comme vous le souhaitez. C’est une aubaine pour si par exemple votre télévision ne prendrait pas le 1080P, peu importe ! vous injectez votre signal en entrée comme vous le souhaitez et choisissez la résolution 720P en sortie, le boitier fera le travail d’adaptation pour vous. Idem pour des résolutions moins courantes comme du 766i ou 288P, le boitier vous permettra presque toujours de vous en sortir, et c’est une chance !

Tout ça pour dire qu’à part investir beaucoup plus dans du matériel comme le Open Source Scaler Converter, pour le prix il est difficile de trouver mieux 😉

Philippe Dubois “Prez”

walkman

HP-MR1, mon amour

Si nous en parlons ici, c’est que c’est beau l’amour. L’amour de la chose, de l’objet, du quelque chose qui vous a transformé lorsque vous l’avez possédé. C’est comme un ou une ex en sommes, voir carrément votre premier/première ! C’était fou l’effet que cela vous effet. Cela vous a transformé, vous ouvert les yeux, vous a offert plus que vous ne pouviez l’imaginer en une seule relation.

C’est mon cas avec le clone de chez Realistic du casque audio haut de gamme de l’époque Aiwa HP-MR1, rarissime de nos jours. Un casque majestueux pour l’époque, et surtout doté d’une qualité musicale divine. Grâce à ses transducteurs au néodynium de 40mm et son câble OFC (Oxygen Free Copper, s’il vous plait), les graves prenaient une ampleur démentielle par rapport à l’ensemble des “petits casques de Walkman de merde” seulement dotés de membranes de 20 à 28mm.

Ici, nous étions dans la cour des grands. La première fois que j’ai entendu cet album de Joe Satriani, “Surfing With The Alien”, je n’en suis vraiment, vraiment pas revenu. Quel son incroyable ! Quelle profondeur dans les basses, quelle douceur, rondeur ! Et ce son cristallin dans les aiguës ! C’était juste hallucinant. J’avais l’impression qu’on m’avait mis sur la tête le fin du fin en qualité sonore.

Alors, oui, vous allez me dire, j’étais jeune, naïf, insouciant, peu expérimenté. D’autres casques, beaucoup, sont arrivés après lui et pour certains étaient eux aussi excellents. Alors, oui, sûrement que sa qualité musicale sommes toute relative finalement ne vaudrait peut-être pas grand chose par rapport à d’excellents casques essayés depuis. Mais comme je ne l’ai plus, je ne peux pas en juger ! Du coup, je le recherche activement, comme on recherche parfois d’anciennes relations sur Internet, sauf que là il n’y a pas de sites comme MesCasquesdavant.Com. Sauf sur Ebay ou LeBonCoin, en effet.

La machine à homme qui marche ultime. Avec mon ex à coté qui trône, langoureusement attaché à son boitier. C’est beau.
Mon Dieu, mais il est dénudé sans ses mousses de protection ! Quelle horreur !! Cachez ces plaques de métal que je ne saurais voir !

Mais qu’est ce que vous voulez, on oublie jamais son premier ou sa première, c’est comme ça, il faut vivre avec. Ou sans :/ Alors, l’avez vous vu quelque part ? Rendez-moi heureux, rendez-moi mon HP-MR1 !

Philippe Dubois “Prez”

2019

Bananée et meilleurs vieux sous la couette

Statut du 31/12/2018

Salut !! Alors tu t’éclates pour ce réveillon du nouvel an 2019 ? Plein de potes, de bouffe, des meufs, des keums, de la musique, des voisins qui gueulent, des gens qui baisent même parfois dans les chambres, etc ? La teuf quoi !!

Mais moi sans vouloir de rendre jalou(se)x sache que je passe moi aussi un réveillon tout à fait exceptionnel !! Tellement exceptionnel que je me suis pris en photo pour te montrer comment on fait la teuf chez moi au réveillon cette année. Et ouais c’est pas le même level hein !! Ca envoie du bois !! Alors, déjà, tu remarquera que je suis couché, oui il est déjà un peu tard et puis je suis bien ainsi, au chaud avec Mingoo. Mais surtout, je suis dans le salon ! Et ouais ! Car chérie dort dans notre chambre avec Babu 2 (alias Babeuh alias Sophie) car elle trop jeune encore pour dormir dans le berceau. Comme le but est de ne pas l’éclater dans mon sommeil, je dors au salon. De toutes façons, Chérie est tellement éclaté à cause du bébé qu’elle va au lit à 20H30. Et Babu 1 alias Claire aussi, après le lavage journalier du pipi/popo et la lecture d’un livre en Français, et d’un autre en Russe. Donc de toutes façons, à partir de 21H30, le temps que tout le monde fasse dodo, je suis complètement seul avec Mingoo !

Mais, j’ai quand même fait les choses biens ! C’est la fête merde !! alors, j’ai laissé le sapin de Noël allumé !! Hey !! C’est pas de la bombe ça ? Mingoo dort toujours avec moi, du coup elle s’est aussi installé confortablement qu’elle peut (faut être cozy un peu quoi), là où ça chauffe bien, à savoir sur mes burnes. Avec ce traitement, je m’endors plus vite, que du bonheur. Mais surtout le détail qui tue tout, c’est que je m’occupe sainement en attendant l’heure fatidique en regardant cette grande saga culturelle et intergénérationnelle qu’est DragonBallZ ! Bombe ! Qui plus est, je regarde ces épisodes avec Majin Buu sur le PC portable du boulot. Ben oui, car la surprise sur le gâteau, c’est que pour le réveillon, je suis d’astreinte !! Et à peu près la moitié des SAMUs français peuvent m’appeler n’importe quand, même la nuit, pour une astreinte informatique car ils rencontreraient un problème même de merde sur notre logiciel ou autre !

Hey, c’est pas que du bonheur tout ça ?? Allez, sans rancunes et à l’année prochaine pour voir si tu fais mieux !

En attendant, BANANEE ET MEILLEURS VIEUX A TOUS ET TOUTES !!

Philippe Dubois “Prez”

babu fusée

Les Babus fusée

Statut du 30 juin 2017.

Un Babu, le matin, c’est comme une fusée. La sortir du hangar est délicat, la fusée est fragile et tarde à ce que ses systèmes se mettent en route, petit a petit.

Le lancement est chronométré, chaque seconde compte. On prépare ses équipements, on lui donne du carburant que déjà sonne l’heure du lancement. Jusqu’à la dernière seconde, où le Babu est enfin en orbite géostationnaire à son école, on a une pression de dingue.

A ce moment là uniquement on peut estimer le lancement réussi, et commencer à souffler. En attendant la rentrée dans l’atmosphère du foyer ce soir, et en prévision d’un nouveau lancement demain.

Vit ma vie de papa astronaute 😉

Philippe Dubois “Prez”

yeux

Seul sur la plage, les yeux dans l’eau

Statut du 28 aout 2016.

Hier soir, au coucher de soleil, j’étais sur la plage, contemplant l’horizon et les derniers rayons du soleil fuyants sur les flots marins, bercé par le bruit des vagues, incessant, presque monotone, et les cris des enfants derrière moi jouant sur la plage. Et une véritable explosion de sentiments m’a envahie, m’a submergé, comme si les flots devant moi présents étaient en fait mes sentiments, prêts à m’engloutir.

En effet, dans ces conditions, chaque instant consommé auprès de ma famille, de mes amis, de cet environnement chatoyant est à la fois précieux, joyeux, mais aussi éphémère, fragile et déjà noyé dans le flot des événements à venir dans ma vie qui reprend son cours aujourd’hui. C’est un véritable mélange de sentiments joyeux et tristes à la fois. C’est certainement ce qui les rend si beaux.

Et a chaque fois que cela se produit, cette même mélodie à la fois simple et complexe, ces mêmes notes distantes et éthérées, s’égrènent dans ma tête et me guident face au désarroi passager dans lequel cette quiétude me laisse, béa.

Je vous laisse consommer vous aussi ces quelques notes, ces quelques bruits familiers, cette quiétude qui porte à la réflexion et finalement et en fin de morceau, à bouger, à changer, car la vie elle ne s’arrête jamais et continue, même sans nous.

Statut original :

Philippe Dubois “Prez”