Minitel

Le retour du Minitel et des hackers

Aaahhhhh le Minitel
Nous avons déjà abordé ce sujet il y a peu de temps par le biais d'une casse explicative sauvegardée (lire ici)
Aujourd'hui, nous allons parler d'un serveur Minitel réactivé : le 36.14 Hacker !!!
Pour y accéder, deux possibilités :
- cliquer sur le lien qui suit et y accéder via un navigateur : 36.14 Hacker
- connecter un minitel sur la prise téléphonique de sa box et appeler le 09 72 52 72 52
Attention, vous allez redécouvrir avec une petite larme (ou découvrir avec effroi) ce qui fit le bonheur des PTT il y a bien longtemps.

Donc, sur ce serveur, plein de trucs. Un accès avec login et mot de passe (venez vous inscrire, le Prez et moi-même y trainons parfois...), des forums de discussions, une messagerie privée, et surtout des jeux ! Si si, des jeux en ligne ! Dans les années 80 ! Des informations, des images animées (les Gif, c'est nul à côté...)
Bref, quelques screenshots ci dessous :
(et pour information, l'image animée en tête d'article vient de cette page)

3614 Hacker
3614 Hacker
3614 Hacker
3614 Hacker
3614 Hacker
3614 Hacker
3614 Hacker
3614 Hacker
Gratuit

Pauvre mais proprio

Nous sommes dans un monde du tout-gratuit. La plupart des jeux sont gratuits sur nos smartphones, de plus en plus de jeux sont gratuits sur ordinateur, il y a des tonnes de jeux AAA gratuits sur PlayStation 4 et Xbox One…

Du moins, c'est ce que l'on croit (ou ce que l'on essaye de vous faire croire). Par exemple, sur Smartphone ou PC, pour avancer plus vite ou débloquer certaines compétences, il faut mettre la main au portefeuille (ou à la carte bancaire). Sur consoles, il faut prendre un abonnement payant et l'on devient propriétaire tant que l'on paye.

Pendant de longues années, le seul moyen d'avoir de bons jeux gratuitement et d'en rester propriétaire était d'acheter des magazines. Il n'était pas rare d'y trouver un ou deux CD-Roms avec des jeux « offerts ».

Aujourd'hui, il existe une méthode simple pour devenir propriétaire de jeux gratuitement. Cette solution est adaptée aux joueurs pépères qui peuvent se contenter de 3/4 nouveaux jeux par mois. Attention, il s'agit de versions dématérialisées, mais ces dernières, une fois obtenues, restent votre propriété tant que le service (ou l'éditeur) existe.

Ce qui va être abordé ici est bien évidemment 100 % légal. Il n'y a que quelques inconvénients :

  • il faut recevoir des newsletters (heureusement pas quotidiennes) ou aller tous les jours sur les sites concernés pour ne pas rater les jeux
  • il faut suivre les actualités vidéoludiques
  • il faut parfois participer à des concours sans intérêt (mais le gain est assuré)

La liste qui suit ne représente qu'une partie des sites existant, mais elle nous parait intéressante.

EPIC GAME STORE

https://www.epicgames.com/store/en-US/

Connue principalement pour la saga Unreal et le moteur qui va avec, Epic Games a lancé sa propre boutique en ligne fin 2018 pour concurrencer STEAM. Un jeu est offert tous les 15 jours ! Par forcément les meilleurs et les plus gros, mais u bon quand même (Axiom Verge, Super Meat Boy, World of Goo…)

Epic game store

Good Old Games

https://www.gog.com

Le site spécialiste des anciens jeux sans DRM. Il faut y aller de temps en temps ou bien suivre les actualités sur les sites spécialisés. Ces dernières années, j'ai obtenu quelques chouettes jeux comme MDK, Syberia ou Grim Fandago Remastered.

goog old games

Humble Bundle

https://www.humblebundle.com

Le site où l'on achète des packs de jeux à des prix défiants toute concurrence. Là aussi, des jeux gratuits de temps en temps. Ils sont annoncés soit par mail, soit dans la presse. Parmi les jeux obtenus : Lego The Hobbit, Tropico 4 ou Shadow Warrior.

Humble Bundle

Uplay

https://uplay.ubisoft.com/fr-FR

La boutique en ligne d'Ubisoft, éditeur français que l'on ne présente plus. Quelques jeux AAA obtenus ces dernières années dont le fameux Assassin's Creed Unity, offert suite à l'incendie de Notre-Dame de Paris.

Uplay

Make War Not Love

https://www.makewarnotlove.com/

Une espèce de pseudo jeu concours organisé par Sega. Le jeu a lieu tous les ans avec à chaque fois un ou plusieurs jeux à gagner (et on gagne toujours). A noter que les jeux sont ajoutés à la bibliothèque STEAM à la fin.

Make war not love

 

KH3-01

Kingdom Hearts 3 : le test ultime !

Attention les yeux !

Voici un test, un vrai, fait comme dans la presse par des journalistes qui reçoivent des sous pour écrire un gros paquet de mots !

Aujourd'hui, nous allons tester Kingdom Hearts 3 de Square Enix sur Xbox One. Pourquoi Xbox ? Parce-que personnellement, je préfère son pad à celui de la PlayStation 4. Ayant peu d'argent de côté, je n'ai pas pu tester en version optimale (écran 4K et Xbox One X)

De même, et afin de me faire le meilleur avis possible et vous motiver à acheter le jeu, j'ai testé à fond pendant très exactement 5h28 !!! Le tout en 2 séances de jeu espacées d'un mois (les joies d'avoir un fils de 21 mois et une femme qui veut rattraper ses épisodes en retard de Walking Dead...)

De plus, en bon journaliste n'ayant aucun moyen de faire des captures d'écran et désirant faire plaisir à un lectorat féminin, je suis aller sur Google chercher des images non issues du jeu, mais en rapport avec le jeu, ou du moins ce que l'on aurait pu avoir pour pimenter un peu une histoire formatée et pleine de bons sentiments et d'amour neuneu (du Disney quoi...)

KH3-02

Alors voila, Kingdom Hearts, pour ceux qui ne le sauraient pas, est une série de jeux vidéo créée par un éditeur japonais ayant oublié qu'un jeu vidéo doit avoir un scénario, une jouabilité, du fun... J'ai nommé SQUARE ENIX !

Qu'il est loin le temps où l'on avait de bons jeux, respectueux des joueurs qui sont également les acheteurs ! Après de nombreux foirages (Secret of Mana HD, moche au possible, Nier Automata, digne d'une machine de la génération précédente, Final Fantasy XV, ennuyeux au possible ou encore KINGDOM HEARTS HD 1.5 + 2.5 ReMIX, le jeu pas en plein écran et pas en doublé français parce-que les doublages auraient été perdus ou un truc comme ça), on pouvait rêver d'un chez d'œuvre digne de Kingdom Hearts 2 sorti sur PlayStation 2 il y a près de 15 ans.

Cette image ne vient pas du jeu, et c'est dommage

Et biens disons le, c'est raté. plus de 5h de jeu permettent de se faire un premier avis. Et voici la liste des remontrances :

  • Pas de doublage en français. Juste en anglais et japonais. Sous le prétexte que la qualité du jeu serait réduite, la faute à une synchronisation paroles/lèvres à refaire. D'une manière surprenante, il n'y a pas eu ce problème pour les différents Tomb Raider (du même éditeur, mais développés en occident). De plus, si on a le malheur de parler un peu anglais, les différences entre ce qui est dit et les sous titres rendent le truc assez incompréhensible.
  • Les points de sauvegarde, beaucoup trop rares. Passer 1h20 entre 2 points de sauvegarde, c'est aujourd'hui beaucoup trop long. Surtout quand on a une femme qui attend pour aller faire les courses et un bébé qui hurle car il ne supporte pas la violence à la télévision.
  • Le scénario, toujours aussi incompréhensible (mais bon, quand on a joué aux précédents jeux, c'est pareil, donc on est pas trop perdu)
  • Mes bugs par ci par là
  • Une configuration des actions/boutons déstabilisante (on se trompe de bouton en permanence, il faut tout reconfigurer)
  • Des menus pas très clairs (on ne sait pas trop ce que l'on configure)

Bon, il faut être honnête, tout n'est pas noir, mais ce jeu est très loin des attentes des joueurs. 14 ans d'attente pour ça ?! Quel dommage.

Je compte quand même y retourner et le terminer. Mais la motivation n'est pas la même que ce qu'elle aurait dû être...

KH3-05
Sonny

Sonny s’en va t’en guerre

Sonny est un tactical RPG réalisé avec amour sur le PlayStore d’Android, sûrement un des meilleurs de cette plateforme, tant il regorge de détails, de possibilités, le tout guidé par une storyline (comme ils disent en anglishe, ça fait plus accrocheur) très sympa.

Sonny, c’est vous, un ancien soldat transformé en zombi et doté de très grands pouvoirs qui se découvriront à vous au fur et à mesure de votre progression, lâché dans le laboratoire qui l’a vu naître dans un monde apocalyptique et hostile où chacun essai de survivre. Et c’est vraiment pas chose facile, croyez-moi !

Ca, c’est vous ! un zombi très puissant et doté d’intelligence (heureusement) qui va devoir survivre dans un monde apocalyptique et très hostile, puisque les zombis ont décimé une partie de la population mondiale (ben tiens).

Le jeu est disponible sur le store Android et sûrement Apple j’imagine : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.agk.sonny&hl=fr_FR

Trois sauvegardes pour vous permettre d’avancer dans l’histoire avec différents personnages ou tactiques, pour donner un peu plus de durée de vie au titre.

Le jeu commence sur les chapeaux de roue : à peine sorti de votre sarcophage du laboratoire qui vous a vu (re) naitre sous la forme d’un zombi, voici pas que d’autres zombis vous attaquent pour vous faire la peau. Car il va falloir vous habituer tout de suite : Dans Sonny, ça charcle, ça fighte sans cesse, on est pas là pour beurrer les moules comme dirait une certaine Blatte. Le fait est que vous êtes un zombi humanoïde : A moitié humain, à moitié zombi. Et ça tombe évidemment très mal ! Car dans le monde qui vous entoure, que trouve t-on :

  • Des humains véners, qui en ont marre des zombis, des monstres, de Maria Carey, des fleurs et des plantes, qui tirent sur tout ce qui bouge, et feront tout pour vous faire la peau;
  • Des zombis, véners aussi, qui bouffent tout ce qu’ils trouvent si ça ne conduit pas en zombi (un zombi quoi);
  • Des montres divers et avariés, qui eux s’en foutent, veulent tout bouffer de toutes manières pour survivre, un peu comme certains banquiers.

Donc en gros, tout le monde veut votre peau ! sauf trois mecs et demi, qui il faut bien l’avouer, sont à peu près aussi perdus que vous dans ce monde de dingues au début. Mais comme on dit souvent, l’oignon fait la force, et tous ensemble, vous triompherez du mal (c’est beau, j’en chiale).

Veradux est un des premiers amis que vous vous ferez dans ces terres arides et hostiles. C’est aussi un très bon soigneur et possède une excellente attaque spéciale.

De fil en aiguille, vous découvrez au fil du jeu qui vous êtes et allez vous transformer afin d’acquérir plusieurs compétences différentes, certaines compétences venant remplacer d’autres, il faudra faire des choix. Et les choix, dans la vie, c’est pas toujours facile pas vrai ? Surtout que là, certains seront définitifs, il faudra donc assumer et pas faire sa grosse victime, ok ? 😉

Les écrans d’intermission sont magnifiques, très proche dans le style des Comics Américains. Ceux-ci ne sont jamais neutres, dans le sens où ils divulguent de précieux indices sur les prochaines missions.

Le jeu se déroule par phases et au tour par tour, un peu à la Final Fantasy évidemment du coup. Chaque monstre/boss/personnage possède une barre de temps qui se remplit plus ou moins lentement, et au bout de laquelle il pourra faire une action. Les autres caractéristiques sont commune aux RPG : vie, dextérité, stamina, etc.

Et les actions possibles sont très nombreuses ! Attaquer physiquement avec l’arme en main, lancer un sort, lancer un pouvoir de buff ou d’attaque, économiser son énergie pour essayer de lancer un pouvoir plus grand au prochain tour, esquiver, fuir même, etc.

Du bon tour par tour, avec jauges de furie, de temps, de pouvoirs, différents coups possibles, santé, focus, ouf !! Le choix est vaste et c’est clairement une des richesses du titre.

Certains pouvoir ont des effets cumulatifs ou ne se déclenchent réellement que lorsque les ennemis sont dans un certain état. Il faudra donc jongler avec tout cela pour exceller et espérer remporter les manches.

Evidemment encore et comme pour chaque bon jeu de tour par tour, certains personnages vont mieux ensemble que d’autres, puisque certains seront spécialisés dans l’attaque physique, d’autres psychiques ou magiques, certains pour le soin ou pour le buff de l’équipe !

De même, vous trouverez de très nombreux objets qui vous permettront d’améliorer votre arsenal et vos armures, des potions chez le vendeur pour vous requinquer, etc. Bref, sommes toutes du classique pour ce genre de jeu.

Et à la fin de chaque phase, qui se conclue par le sempiternel mais indispensable boss, des écrans d’inter-missions vous présenteront les prochaines étapes de votre périple. Chaque boss possède des points faibles, et les battre nécessite souvent à la fois pas mal de réflexion, d’analyse de leur comportement voir de leurs dires (!), et ceux-ci se battent souvent en plusieurs phases successives pendant lesquelles leurs attaques changent elles aussi. Ouf !

Graphiquement le jeu est joli, mais n’espérez pas une pointure dans le monde de la 3D temps réel ultra moderne 4Quarts Breton: Ici, tout est en 2D à l’ancienne, avec de jolis personnages bien dessinés et modestement animés. Les sorts et effets eux se rajoutent et sont plutôt réussis, mais le titre fait plus penser à de la Sega Saturn que de la PlayStation 4 en résumé. Peu importe, bien évidemment, puisqu’il s’agit de toutes façons d’un bon jeu 😉

Magnifique design de tous les personnages, monstres, décors… perso je suis complètement fan de cette patte Comics qui sent bon l’artisanat.

Le jeu se termine malgré tout assez rapidement, disons entre 10 et 15 heures selon le levelling que vous serez amené à faire ou pas, et l’envie de tout explorer. Il laisse derrière lui une belle histoire avec des personnages hauts en couleur, une narration fluide, très imagée et colorée, des combats soutenus mais pas impossibles, qui pour ma part m’ont laissé un très bon souvenir, que je tenais ici à vous partager !

Les crédits de fin du jeu, afin de mieux cerner qui remercier pour ce petit travail d’orfèvre !

Bref, je vous conseille ce jeu, vendu quelques euros à peine pour la version sans publicité, pour à la fois soutenir ces auteurs, et puis bien entendu pour ajouter à votre catalogue une oeuvre magnifique et très agréable à jouer sur la plateforme Android !

Passez donc les voir sur leur site Web ! https://armorgamesstudios.com/ et à bientôt pour un autre test de jeu 😉

Philippe Dubois “Prez”