Les Madames Qui Chantent – Creamy Mami, Takako Ohta

Ah, Creamy ! Comme l’intronisait avec attention mon cher FX-Man avec cet article, nous avons tous nous les geeks eus des petites copines virtuelles dans notre jeunesse, des stars, des étoiles, et c’est aussi mon cas avec notre délicate hôte aux cheveux d’ange, Creamy Mami. Elle a bercé mon adolescence ainsi que d’autres Magical Girls du temps de la sacro-sainte chaîne Italienne “La Cinq” par exemple. Merci Berlusconi.

Bon, je précise tout de même que c’était dans sa forme adulte, enfin, quand elle a 16 ans kwa. Ok ok c’est limite. Mais je savais pas moi, j’étais naïf et innocent 🙂 Depuis je suis allé joué dans d’autres jardins secrets, mais j’ai gardé une grande affection pour ces idoles magiques. Certains vénèrent bien des mecs avec des tables de la loi, d’autres un livre ou la parole de Dieu, moi c’est plutôt de jolies jeunes filles qui chantent et dansent – chacun son trip hein !

Alors, pour les fans comme moi, voici pour le plaisir des mirettes le générique original Japonais – mais sous-titré en espagnol, ne me demandez pas pourquoi !

Ma qué, yé n’ait pas de ouature pero oun générik en japonesa !

Bien sûr, nous sommes au Japon et en plein boom des idoles, ces jeunes filles qui ont des carrières artistiques très courtes, et celle qui va incarner la voix et les chansons de Creamy Mami sera une jeune starlette du nom de Takako Ohta :

Ahh le star system à la Japonaise, il n’y a rien de plus pur dans le monde 😉

Sa carrière ne sera certainement pas aussi brillante qu’une grande star internationale, mais au moins elle se sera beaucoup baladé au Japon pour reprendre notamment des chansons de Creamy, ainsi que quelques albums bien à elle et sommes toutes assez sympas à écouter (il existe un best of, si vous arrivez à mettre la main dessus). C’est que nous sommes sur un blog cultureux ici, n’est-ce pas.

Et c’est le cas par exemple de cette chanson qui apparaît sur l’album officiel de Creamy Mami, mais pas forcément dans la série. Certainement la plus sympa de l’album d’ailleurs :

Ca c’est spécial dédicace à Jean-Mi qui a du supporter ça pendant quelques années pendant mes études à Perpignan 🙂

Alors, amis Otakus, rendons grâce à Creamy Mami et toutes ces amies Magical Girls, et faisons tous acte de foi de ne jamais oublier la joie et les sourires qu’elles nous ont apporté !

Philippe Dubois “Prez”

aces go places

Aces Go Places : quand Hong-Kong produisait des bons films.

Le cinéma de Hong-Kong est malheureusement peu connu. Et pourtant, ce petit bout de terre chinois mais semi indépendant, ancien joyau de la couronne britannique mérite toute notre attention.
Si l'on s'intéresse à ce cinéma depuis une cinquantaine d'années, on peut constater que certains acteurs ont pu sortir de lot et avoir une carrière internationale.
Disons qu'il y a eu 3 acteurs sur 3 périodes :

Années 70 : Bruce Lee
Années 90 : Jackie Chan
Années 2000 : Stephen Chow

Et pour les années 80... C'est un peu vide. Cependant, la production cinématographique fut très prolixe à cet moment.

Nous allons aborder aujourd'hui une série de 6 films : Aces Go Places (également connus sous le nom de Mad Mission en Europe et en Amérique)

aces go places

Mélange de James Bond et de Taxi (la série de film français), Aces Go Places conte l'histoire d'un voleur, King Kong (joué par Samuel HUI) qui s'associe avec un policier gaffeur, Albert "Baldy" AU (joué par le fabuleux et méconnu Carl MAKA) pour lutter contre le crime et surtout White Gloves, un redoutable criminel.

Le premier film est une mise en bouche. On le regarde une fois, pour comprendre la suite de l'histoire. Et puis c'est tout.

Arrive alors le deuxième film. ET cela commence à partir dans tous les sens. Attaque de robot de type Transformers, courses poursuites et cascades en tout genre.

Le troisième, en plus de scènes tournées à Paris, marque l'arrivée de stars internationales :
Peter Graves (Mission : Impossible, Y a t'il un pilote dans l'avion)
Richard Kiel (Requin dans James Bond)
Neil Connery (le frère de Sean Connery !!!, qui joue le rôle de Mr Bond !)

On continue avec le quatrième :
Ronald Lacey (Toht, l'Allemand à la main brulée dans Les aventuriers de l'arche perdue)
Roi Chiao (Lao Che, le vilain chinois dans le Temple maudit)

Pour le cinquième film, c'est un peu une transition. Nouveaux personnages et anciens ne faisant que des apparitions. On peut oublier.
Quant au sixième film, personne n'est de retour. Même pas eu le courage de le visionner... (Il n'est même jamais inclus dans les coffrets !!!)

Zui jia pai dang (1982)

Aces Go Places

Zui jia pai dang 2: Da xian shen tong (1983)

Aces Go Places 2

Zui jia pai dang 3: Nu huang mi ling (1983)

Aces Go Places 3 : Our man from Bond Street

Zui jia pai dang 4: Qian li jiu chai po (1986)

Aces Go Places 4 : You never die twice

Zui jia pai dang 5 (1989)

Aces Go Places 5 : The Terracotta Hit

Zui jia pai dang: Zui jie pai dang 1997

97 Aces Go Places

A noter que cette série a eu tellement de succès qu'il est possible d'acheter des "têtes" sur Aliexpress :

aces go places

Enfin, ci dessous les deux coffrets en ma possession.
J'ai acheté le premier à Singapour. Il comprend les cinq premiers films en DVD, VO et sous titrage anglais. Un excellent choix !
Le second est un pack blu-ray de très mauvaise qualité. D'origine allemande, il comprend les cinq premiers films en qualité piratée avec doublage en anglais et en allemand, mais pas de VO ! A éviter comme la peste.

Voila, j'espère vous avoir donné envie ! (attention, le thème principal du film reste vite dans la tête !)

aces go places
aces go places

A noter que le coffret Blu-Ray officiel est disponible sur :

YesAsia

eBay

Il ne faut pas hésiter à comparer les prix. Je ne recommande aucun vendeur en particulier, ne les ayant pas testé.

aces go places coffret

Les Madames Qui Chantent – He Watches Her From Behind, Stina Nordenstam

C’est une histoire d’amour toute banale que nous raconte cette si belle chanson. Une belle mais brève histoire d’amour entre un mec, toi, moi, qui voit la belle de ses rêves déambuler mais qui n’ose l’accoster, de peur de tout foutre en l’air. Il est là, à attendre, ne sachant que faire et maudissant son inaction, en boucle lente comme dans une boucle maudite de Moëbius. Il la regarde derrière son dos, et il espère qu’elle ne se retournera pas. Et elle le sait très bien tout ça, et n’ose pas se retourner non plus. Et pourtant, elle voudrait qu’il la voit vraiment, qu’il voit son visage. Mais que faire ?

Pour mieux comprendre la tension et la situation dramatique que nous compte Stina, voici les paroles de cette magnifique chanson :

He watches her from behind
As she walks across the floor
Doesn’t move, no
But his eyes caress her shoulders
While the coffee he bought gets cold

He watches her from behind
So she knows and she won’t turn
But her hands shake
It’s a shame she won’t see the smile he wears
Cause it’s only for her he smiles

I guess I knew from the start
He wouldn’t play the main part
I guess I knew all along
He would appear in this song

Pretending this is a film
Now a close-up on her neck
And some soft lights
But the film will no reveal her voice
Cause this script doesn’t have any lines

I guess I knew from the start
He wouldn’t play the main part
I guess I knew all along
He would appear in this song

He watches her from behind
While her girlfriend gives advice
Doesn’t listen
But her mind’s obsessed with one desire
How she wants him to see her face

He watches her from behind
And that’s all there’ll ever be
And don’t blame her
Another life or some other cafe
And they just might have found a way

I guess I knew from the start
He wouldn’t play the main part
I guess I knew all along
He would appear in this song

Ce qui est terrible dans cette triste situation, est que je pense que beaucoup d’entre nous l’ont vécu. Pas vrai ? J’espère en tout cas et de tout cœur que vous aussi, vous avez finalement trouvé un autre café, une autre voie que notre deux pauvres protagonistes. Bonne journée !

Philippe Dubois “Prez”

Les Madames Qui Chantent – Moving, Kate Bush

Ahh, Kate Bush. Une si belle femme, une si belle voix, des chansons engagées, une bonne dose de folie, il n’en fallait pas plus pour retourner à jamais mon cœur d’adolescent quand j’ai pu enfin écouter Kate Bush comme il se doit. Mon Dieu, quelle femme ! Quelle interprète ! Quelle beauté ! Et dire qu’elle n’avait que 17 ans lorsqu’elle produisit ce premier album incroyable. Cette femme est une extra-terrestre !

Un titre lointain qui nous revient comme un long écho des années 70. Admirez la couverture presse notamment au Japon, incroyable !

Et évidemment en parlant de Kate Bush, il m’était impossible de ne pas placer cette chanson incroyable qui a créé un festival qui chaque année aux Etats-Unis, unis des femmes (et des hommes !) de tout le pays pour célébrer ensemble Wuthering Heights !

Et si vous voulez en savoir un peu plus sur la carrière peu singulière de cette chanteuse elle aussi peu singulière, pourquoi ne pas aller chez nos amis les Inrocks :
https://www.lesinrocks.com/2014/08/26/musique/kate-bush-ermite-legende-11520771/

Kate, je t’aime ! Voila, c’est dit. Depuis toujours en fait.

Philippe Dubois “Prez”

voca

The End, le premier opéra virtuel

C'était il y a quatre ans et demie. The End, le premier Opéra virtuel était joué au Théâtre du Châtelet à Paris.
Trois représentations auxquelles je n'ai malheureusement pas assisté, à mon grand regret.
Cet opéra, réalisé avec Vocaloid, a comme star la célèbre Hatsune Miku.
Je vous laisse le découvrir ci dessous (avec des sous titres en anglais),en espérant une nouvelle représentation en France, un jour...

the end

Les Madames Qui Chantent – Avé Maria, Schubert, Barbara Bonney

Voici cet hymne à Marie, chanté par Barbara Bonney, composé par Schubert. Jusque là tout est posé et clair. C’est un air catholique, la mère de jésus, Jérusalem, les miracles, Lourdes, toussa. Ok ok.

Mais en fait on s’en branle. Car j’en ai rien à foutre que vous soyez croyants ou pas, catholiques ou pas, que vous croyez ou pas en Dieu ou à Marie, Jésus, Mahomet, Bouddha ou à 1000 Dieux différents, aux petits hommes verts ou que la terre soit plate. Rien à faire aussi que vous compreniez l’Allemand ou pas, même sous la torture.

Non, rien à voir en fait de tout cela. Soyez simplement humain. Ecoutez cette femme, cette voix admirable, magnifique, ce refrain et cette mélodie divine écrits par cet homme, en parfaite harmonie avec notre biologie. Laissez les gagner votre corps, votre cœur, votre âme. Sentez-vous à quel point ces notes de piano si légères vous caressent, leurs envolées vous soulèvent à leur tour ? A quel point cette voix magnifique vous envoûte, vous cajole, vous materne et fait du bien à votre âme ? C’est cela, Avé Maria de Schubert, c’est juste la plus belle chanson du monde, pour toujours, celle qui vous touche au plus profond de votre être. J’en chiale en écrivant ces mots tellement c’est beau.

… (une larme coule, ça fait pas de bruit, j’y suis pour rien)

Maintenant vous pouvez retourner à vos activités, le cœur rempli d’amour. On dit merci Prez !

Philippe Dubois “Prez”

Les amoureuses virtuelles

Tel un enfant à l’école maternelle, tout bon Geek qui se respecte a son amoureuse. Sauf qu’elle est virtuelle.
Tiens, par exemple, pour le Prez, c’est Creamy Mami :


Creamy, merveilleuse Creamy pour les vieux geeks français.

Pour de nombreux mélomanes, c’est plutôt Hatsune Miku.

La seule et unique Hatsune Miku

Pour moi, c’est Yuna KAGURAZAKA. Créée par Mika Akitaka, héroïne auprès de Yuri et Polylina des jeux Galaxy Fraulein Yuna (銀河お嬢様伝説ユナ disponible sur PC Engine, SegaSaturn, PC-FX, PSP, Windows 95…)
Et quelle ne fut ma joie de découvrir qu’il existait une chanson avec Yuna faite avec Vocaloid <3 !
Bref, c’est article n’a aucun intérêt si ce n’est de partager ma joie.

Yuna !!!
galaxy fraulein yuna
chess

Les Echecs, jeux vidéo avant l’heure ?

Le monde évolue à grande vitesse. Aujourd’hui, la machine a battu l’homme aux échecs. Deep Blue aura mis du temps, mais Kasparov a fini par perdre.

Mais revenons en arrière, aux débuts de l’informatique. Plus précisément en 1978.
A cette époque, peu de personnes avaient des ordinateurs personnels. Je ne parle même pas des graphismes, inexistants ou presque… Et pourtant, des développeurs passionnés se sont attaqués aux échecs. Cet ancien jeu de stratégie étant parfait pour tester la puissance de calcul des computers…
Seulement, comme on peut le voir dans un article de l’Ordinateur Individuel paru en octobre 1978, les machines n’étaient pas assez puissantes. Le vrai jeu consistant à comparer les programmes entre eux !

Pour en savoir plus sur cette période et la compétition dans la création du programme d’échecs ultime, je ne peux que vous conseille de jeter un coup d’œil sur la page Chessprogramming (en anglais)

ACM 1978
Source : Chessprogramming

Les Madames Qui Chantent – Ai Oboete Imasuka ?, Macross, Lynn Minmay/Mari Iijima

De l’amour et des missiles à tête chercheuse, par centaines, que demander de plus ? J’allume l’autoradio de mon Valkyrie en mode Battroid pour pouvoir danser et je passe à fond la chanson de Minmay dans l’espace ! Mais dans l’espace le son ne porte pas, personne ne vous entends crier… mais chanter peut-être, grâce aux technologies Zentradiennes ?

Ah sacrée Lynn Minmay à la voix si fraîche , alors que dans le SDF-1, dernier rempart de l’humanité, ta si douce chanson retourne le cœur invaincu depuis des millénaires des Zentradiens nos ancêtres, qui se retournent à leur tour contre leur tyran, pour que survive la protoculture, la joie de l’amour et de faire des enfants naturels (je reste soft, on parle de Minmei hého !).

Putain, ça c’est beau !

Non, Minmei, on n’a pas oublié notre amour pour toi !

Et voici la même chanson avec sa (vraie) interprète, en chair et en os ! Je sens tous vos sens Otaku en éveil maximum !!

Bon, c’est kitsch normal, mais c’est la pureté même ! y’a qu’à voir le public de fans de Mari 😉

C’était certainement la première fois dans un anime qu’une chanson allait nous sauver les fesses face aux aliens belliqueux. Recette très otakufan qui sera reprise par la suite de très nombreuses fois par d’innombrables séries, dont les suites de Macross aussi (Macross Seven, Macross Plus, Macross Frontier, etc). Si vous ne connaissez pas l’anime et avant que je m’énerve, passez donc sur la page Wikipedia :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Macross

Moi je retourne jouer en boucle au jeu Macross : Super Dimension Fortress sur Sega Saturn. Non mais.

Philippe Dubois “Prez”

Les Madames Qui Chantent – A Deus, Grandia 2

C’est maintenant une magnifique chanson qui nous provient de Grandia 2, un bien joli RPG natif de la Sega Dreamcast, de la Sony PlayStation II ou sur PC de l’époque. Une jolie fresque romantique aussi et des personnages très attachants pour une bien belle histoire.

Et parmi ces personnages, vous rencontrez Elena, une belle et jeune fille pieuse et qui voue à son Dieu prière et chanson – ça sent déjà bon l’amour impossible 🙂 Et c’est là que le joueur entend pour la première fois cette magnifique chanson, A Deus, alors qu’Elena prie son dieu Granas. Une ode en Portugais qui plus est, avouez que c’est peu commun ! C’est un peu le Avé Maria de ce jeu, et sans attendre savourez cette mélodie, ces chœurs, ces chants :

Dieu que c’est beau !

Et pour ceux et celles qui ne connaissent pas ce bon RPG sur Dreamcast, PS2 ou PC, voici une petite vidéo propre sur le sujet :

Voila un bon test, qui termine sur la vérité : le mec recommande la version Dreamcast ! Bombe !! 😀

N’hésitez pas à jouer à ce joli RPG si vous le cœur vous en dit, et vous aussi vous tomberez amoureux de la belle Elena et de son – attention spoiler – double très sexy 😉

Philippe Dubois “Prez”