Ultraman, avis sur la série de Netflix

Ultraman sur Netflix est une série grotesque : Les combats vite fait, le scénario lent et peu motivant, les personnages vraiment pas attachants, à part ce Bemlar si mystérieux et qui ne révèle rien de lui ou ses motivations. Et puis à la fin du treizième épisode de cette première saison vraiment pas folichonne, il y a cette séquence de quoi, 1m30 secondes, que je vous laisse découvrir :

Et là on remet tout à plat. Elle est parfaite. Elle est superbe. Elle est incroyable ! Elle est prodigieuse ! Et je vais vous expliquer pourquoi.

Ces 1m30 secondes sont d’une richesse scénaristique incroyable face à l’immense néant de tous les épisodes précédents, comme si les scénaristes s’étaient soudainement réveillés de leur torpeur pour faire enfin passer le message qu’ils voulaient donner. Alors, voyons ensemble une analyse de ce fameux message.

Du ciel menaçant et d’un ennemi invisible, une bombe atomique géante menace de s’écraser sur le Japon et de tuer tout le monde. Je pense que vous avez saisi le tableau : La bombe atomique d’Hiroshima nourri et nourrira jusqu’à la fin des temps l’imaginaire des Japonais. C’est d’autant plus vrai que lorsque le centre de contrôle détecte l’engin rentrant dans l’atmosphère, ils annoncent que celui-ci affiche un poids d’environ 5 tonnes. C’est très proche du poids réel de Little Boy, la bombe atomique Américaine qui rasa Hiroshima (https://fr.wikipedia.org/wiki/Little_Boy) avec ses 4400 kilos.

“C’est de la bombe, Little Boy”

Le doute n’est à ce stade plus permis, ce n’est pas du tout un hasard, surtout qu’à vu de la taille de l’engin par rapport à Bemlar, son poids devrait plutôt coller autour des 50000 tonnes voir beaucoup plus.

Mais continuons notre analyse. Alors que nos héros, à bout de force mais victorieux des ennemis sur leur sol sacré, un ennemi vicieux et sans honneur, assistent impuissant à l’arrivée de la bombe, Bemlar apparait une nouvelle fois et s’interpose comme un messie, un chevalier, et d’un geste détruit la bombe et réduit à néant l’engin ennemi qui l’avait lancé, sauvant du coup le Japon. Son casque de Samurai démoniaque, de Oni, ne nous permet pas de douter du symbole qu’il revêt pour sauver le Japon : il s’agit d’un Samurai sacré, divin, un Dieu envoyé par la prière des Japonais pour les protéger et exterminer l’ennemi.

Mais, pour autant, on peut donner une autre lecture de l’intervention divine de Bemlar, une lecture beaucoup plus proche cette fois-ci de notre continent, une approche christique. Bemlar représente le Christ, un Christ cynique et provocateur dans le premier épisode, mais tout de même un Christ protecteur et enclin à vouloir sauver les hommes, dont il va avoir besoin (voir les explications en fin d’article).

Lorsqu’il se mesure enfin à la bombe, à ce danger venu du ciel qui menace l’humanité, envoyé par des démons invisibles aux yeux des hommes (le vaisseau qui largue la bombe est invisible à l’oeil nu et aux radars), il s’interpose, corp et âme et accompli un miracle : Le miracle de sauver les hommes. Il fait ce choix délibéré au péril de sa vie, mais tout dans son action respire la confiance en lui, la confiance en ceux qui croient en lui. Plus précisément encore, il accompli ce miracle en utilisant les mêmes gestes que le héro Shinjirö, le signe de croix qui libère le rayon Spacium, ce rayon libérateur, protecteur, purificateur, ce qui est bien sûr significativement très fort et affirme le coté christique du personnage, inspiré par la foi et les actes des hommes.

Mais analysons ensemble la séquence la plus intéressante de cette vidéo, celle où Bemlar se lève justement pour contrer la bombe, avant d’aller vers la conclusion :

Peut être une image de plein air
Alors que tout semble perdu et que rien ne peut contrer la menace mortelle de s’abattre sur terre, Belmar apparait soudain seul face à ll’œil du démon, comme un Dieu protecteur et miséricordieux.

Peut être une image de type animation
Il est tranquille et paisible, son âme est en paix. Il sait ce qu’il doit faire, il n’a pas peur. Sa foi et celle des hommes en lui le protège du mal.
Aucune description de photo disponible.
Belmar adopte la position du Christ sur la croix. Le mal ricoche sur l’armure de sa foi et ne l’entame pas. Il est prêt à se sacrifier pour l’humanité et accomplir un miracle.

Peut être une image de type animation
Réalisant alors une croix avec ses bras, Belmar projette l’espoir de tous les humains au travers les cieux pour contrer le mal qui menace de s’abattre sur terre.

Peut être une image de ciel
La terre versus le ciel, le bleu de la justice et du sang noble de chevalier versus le rouge et l’arme du démon étranger. Le bleu du ciel des humains versus la couleur rouge des enfers. Le rayon purificateur et protecteur de tous les espoirs versus l’arme la plus destructrice de l’humanité.

Peut être une image de ciel
Le rayon Spacium vient à bout facilement de la bombe, et dessine en la désintégrant comme un champignon atomique.
L’impact de l’explosion dans l’atmosphère est clairement visible et identifiable à un champignon atomique au dessus du Japon.

Aucune description de photo disponible.
Le rayon Spacium lancé par Bemlar frappe alors l’engin spatial (aka l’avion) dont la soute habritait la bombe, réduisant la menace à néant.

Au terme de cette action divine, Bemlar descend rejoindre nos guerriers au sol et prétend être intervenu pour sauver un des protagonistes durement blessé et sur le point de mourir, Yuko. Alors que dans le premier et huitième épisodes, celui-ci teste Shinjirö afin de révéler sa “foi”, son pouvoir, et se défini lui-même comme “l’ennemi numéro un”. Il évoque alors que ce dernier c’est réveillé (à la foi) et maitrise enfin tous les pouvoirs qui lui ont été confiés, et finalement ne s’y intéresse pas d’avantage. Il récupère donc le corp de Yuko, inerte, et va l’amener avec lui dans l’espoir de le ressusciter. A ce stade, on peut certainement conclure que toutes les actions de Bemlar étaient parfaitement orchestrées : Il savait ce qu’il faisait, et surtout je pense qu’il savait ce qu’il cherchait : des apôtres ! Des apôtres pour le suppléer, qu’il va former, éduquer, alors qu’il disparaitra certainement à son tour plus tard (rien n’est éternel et ce serait logique), afin de continuer de porter la foi en son nom et en son honneur. Mais cela, nous n’en serons sûrs que dans la deuxième saison en effet, si celle-ci a bien lieu.

J’ajouterai également un petit paragraphe sur N, l’extra-terrestre qui guide la famille des Ultraman sur la voie (aka la foi). Il faut se rappeler qu’aux yeux des Japonais, et c’est particulièrement vrai dans la série L’attaque des Titans, tous les étrangers sont moches, difformes, grands et étranges. Comme N. Celui-ci guidant nos héros, les supervisants, on s’aperçoit bien vite qu’il en sait bien plus sur la menace qui plane et ses protagonistes qu’il ne veut le dire. N est certainement un prêtre, puisqu’ils sont arrivés au Japon au 17ème siècle, avec leur foi mystérieuse, mais qu’embrasse rapidement une partie des Japonais. Et il y a fort à parier que N et Bemlar se connaissent très bien…

Bien sûr, il n’est nulle question ici de vous donner envie de regarder toute la série, quoique. Elle reste assez lamentable aussi bien en termes de réalisation que surtout de scénario, globalement. Mais cette scène m’a subjugué, m’a tellement surprise que j’en viendrais presque et très personnellement à excuser la médiocrité de tous les épisodes précédents, maintenant que la pensée des scénaristes est enfin plus claire pour moi. Mais est-ce suffisant ? A vous d’en juger.

Philippe Dubois “Prez”

Je t’aime, mon Atari ST.

Statut Facebook de janvier 2013.

Toi, je t’aime.

La première fois que je t’ai vu, faisant tourner en boucle une démonstration de l’Arche du Capitaine Blood, de notre sacro-saint et génie Philippe Ulrich, je n’en ai pas cru mes yeux. Comment une machine aussi accessible en terme de prix pouvait être aussi puissante ? afficher d’aussi belles et complexes images ? Jouer une musique numérisée depuis l’album Zoolook de Jean-Michel Jarre en prenant le luxe de la modifier au passage pour la rendre originale ?

Avec toi j’ai découvert des horizons qui m’étaient inconnus jusqu’alors. Tes capacités extraordinaires pour l’époque permirent aux créateurs de jeux vidéo, dont certains sont devenus membres d’honneur de l’association https://mo5.com que j’ai créé pour sauvegarder les entités de ton espèce, ont pu nous faire découvrir nous joueurs de jeux vidéo des mondes merveilleux et magiques, des ténèbres des corridors de pierres froides de Dungeon Master jusqu’aux cieux lointains et futuristes d’Elite.

Tu m’a accompagné avec brio dans mes premiers programmes informatiques vraiment conséquents, au contraire de tes petits frères les micros 8 bits, trop limités : des jeux vidéo, des logiciels de dessin, des logiciels de morphing entre deux images complexes avec mon pote Romuald. Tu étais capable, une fois programmé en assembleur, d’accomplir de véritables miracles. Tu pouvais même servir de décodeur Canal+ à l’époque, c’est dire que le traitement vidéo ne te faisait même pas peur. Rien ne te faisait peur d’ailleurs, même pas l’émulation PC où tu allais aussi vite qu’une vraie machine IBM PC équipée d’un 8086. La honte pour elles.

Et pourtant, elles t’ont bouffé. Elle t’ont enterrées, toi et ton grand ami et concurrent, le superbe Amiga qui te rendait souvent envieux à la cour de récré. Mais finalement, vous vous êtes sûrement unis dans la mort, au panthéon des machines merveilleuses qui firent de nous ce que nous sommes, des utilisateurs conquis et heureux, tout simplement, et qui vous devons tout.

Toi, mon Atari ST, tu es à jamais dans mon coeur et accroché à mon âme, et tous mes loisirs numériques et la joie que j’en retire, je te les dois en grande partie.

Philippe Dubois “Prez”

Quand Le Petit Ménestrel rencontre Super Mario Bros.

Il y a longtemps, très longtemps, dans un lointain royaume merveilleux, celui de notre enfance, Le Petit Ménestrel était une édition notamment de cassettes audio qui nous comptaient les merveilleuses histoires de fées de notre enfance ; Alors qu’en réalité, c’est que des histoires de cul ou presque, mais bon, quand on est enfant, on ne s’en doute pas encore. Mais bref, passons.

Cendrillon, La Belle au Bois Dormant, les fables de La Fontaine, etc. tout ça était disponible avec un petit livre et une cassette audio à écouter au coin du feu avec maman. Si vous n’avez pas connu cette douce époque, loin des traders de Wall Street et des fanatiques de Daesh, vous trouverez quelques infos sur cette page WikiPédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Petit_M%C3%A9nestrel

Mais voilà, vers la fin des années 80, la star, c’est plus La Fontaine ou que sais-je quels ringards. Non non non, c’est Mario ! On joue Mario, on vit Mario, on mange Mario, on boit Mario, on dort Mario, on ch.. bref, vous m’avez compris. Alors, malin comme un pinçon, qu’a fait notre Petit Ménestrel ? Ben tiens, il est allé voir Mario et son frère bien sûr !

Edition Disques Hadès ?? 😉

Et je vous laisse découvrir au audio le fruit de cette rencontre un peu improbable ! Cela vaut un coup d’oreille. Ah, Princesse, que l’on aime vous entendre crier 😉

La première face de cette aventure :

West Mario Side A Story
West Mario Side B Story (ah bon ?)

Merveilleux, n’est-il pas ? Entre ça et les jeux Mario sur CDI, y’a pas à dire, en effet Nintendo a toujours veillé sur la qualité de l’usage de ses licences. Ahem..

Sur ce, allez, bonne nuit les enfants ! Et mangez pas trop de champignons – Winners don’t use drugs.

Philippe Dubois “Prez”

shit

Un petit post merdique, comme ça, en passant…

Ça faisait longtemps que je n’avais pas posté. J’ai pas grand chose à dire. Ou alors, si, j’ai trop de choses à dire, mais pas assez de temps…

Alors voila un shitty post. Juste une photo d’un autocollant moche et pseudo rétro style vu dans une rue de Fontainebleau il y a 2 semaines.

Je n’arrive pas à lire le texte, et je ne sais pas de quoi ça parle. C’est juste moche, et c’est une occasion miteuse de faire un article.

Allez, plein de bisous !

shit

Les bots nous aiment et deviennent intelligents !

Petite révolution dans le monde de l'informatique. Si pendant des années seuls Deep Blue d'IBM ou encore Pensée Profonde avaient un semblant d'intelligence, voici que les bots s'y mettent.

Pour preuve, le serveur Discord de l'Association MO5.com a reçu le passage de plusieurs bots sexuels depuis ce matin 5h (au grand dam de certains geeks mariés ayant oublié de bloquer les notifications). Bref, la nouveauté est que sur chaque salon de blablapotage le Bot a mis un message différent et adapté à la situation. Et le message est même en anglais sur le salon pro-rosbeefs !

Bref, chapeau les bots, on sait que vous nous aimez et que vous pensez à la gymnastique maindroitière des geeks, mais la prochaine fois, choisissez quand même mieux vos photos.

bots

Et un grand merci à CabriDIY, le Twitcher qui aime bien se salir les mains dans les vieilles machines pour sa capture d'écran !

faucet

Les Faucets, ou comment gagner des cryptos sans (presque) rien faire

Partie 1 - la préparation

Dans le monde de la crypto monnaie, il existe un moyen simple et "gratuit" d'obtenir des Satoshis (une micro mini unité de Bitcoin et d'autres cryptos).

Le Prez vous a déjà expliqué comment récupérer un tout petit peu de puissance de calcul sur le site de minage EOBOT dans son article dédié toujours disponible ICI.

Nous allons donc voir aujourd'hui comment récupérer un tout petit peu de monnaie, et ce tous les jours.

Attention, cela nécessite d'avoir des onglets toujours ouverts sur votre navigateur Web. Mon conseil, avoir un petit PC toujours connecté sur le Net. Ce n'est évidemment pas conseillé, mais cela fonctionne bien : le vieux PC avec un Linux ou un Windows quelconque, branché au boulot (c'est bien connus, les patrons sont des pourris, alors Mélenchon power, utilisons l'électricité de notre employeur détesté !).
En navigateur, au choix, Opera, Chrome, Firefox... (le premier étant le moins gourmand). Et enfin, Anydesk installé pour accéder à la machine de n'importe où, n'importe quand.

Cette machine spéciale crypto pourra également vous servir pour plein d'autres choses que l'on verra dans un futur article (en attendant, n'hésitez pas à vous créer pour les cryptos un compte mail, un compte Facebook, un compte Telegram, un compte Twitter...)

Mais revenons à nos moutons, euh... Satoshis. Bien évidemment, il va vous falloir des portefeuilles. Je vous conseille Freewallet, qui est le top (et qui accepte de nombreuses monnaies).

Ensuite, nous avons besoin d'un portefeuille "intermédiaire". En effet, les faucets rapportent de faibles sommes de monnaies. Et les "Wallets" classiques vous prendront trop de frais.

Pour cela, pas, le choix, il faut s'inscrire sur Faucethub.

faucethub

Une fois inscrit, allez sur "WALLET ADDRESSES", entrez l'adresse du wallet provenant de Freewallet dans "LINK A NEW ADDRESS", sélectionnez la bonne monnaie dans "CURRENCY" et enfin cliquez sur "LINK THIS ADDRESS +"

faucethub

Il faut répéter l'opération pour toutes les monnaies disponibles sur le site (du moins pour celles où vous voulez gagner des Satoshis). Attention, pour certaines monnaies, il n'y a pas de wallet existant dans Freewallet. Il faut alors créer un portefeuille sur les sites des monnaies concernées (par exemple, le POTCOIN, crypto spéciale marijuana)

faucethub

Partie 2 - le plus gros site de faucets

Maintenant il faut vous inscrire à un autre site : Firefaucet.

firefaucetMaintenant, il va falloir configurer tout ça.

firefaucet

Tout d'abord, il faut aller sur "Wallet Addresses" et recopier toutes les adresses mises dans FAUCETHUB :

Firefaucet

Bien évidemment, ne pas oublier de sauvegarder !
Ensuite, il faut aller sur SETTINGS.

Je vous conseille les suivants :

Firefaucet

Maintenant, il va falloir faire quelques actions pour gagner des sous. Il nous faut des ACP qui sont en fait des "jetons" autorisant les faucets.
Pour en obtenir, plusieurs méthodes :
- en cliquant sur le paquet cadeau (toutes les 16 heures)
- en cliquant sur FAUCETS (toutes les 30 minutes)
- en cliquant sur les liens sponsorisés (pour cette méthode, je vous conseille de n'utiliser que le clavier de votre ordinateur, cela limitera les pop ups)
- en répondant à des sondages débiles...

Firefaucet

Maintenant que vous avez votre stock d'ACP, il faut lancer le système automatique d'"Auto Claims", à savoir, les sous versés automatiquement !
Pour cela, rien de plus simple. Sélectionner 10 monnaies maximum :

Firefaucet

Puis cliquer sur "Start Auto Faucet"

Il ne reste plus qu'à attendre (attention, il ne faut jamais fermer l'onglet de son navigateur) :

Firefaucet

Et pour le plaisir, on peut aller vérifier que FAUCETHUB que tout fonctionne bien :

faucethub

Partie 3 - les petits sites de faucets.

Nous venons de voir Firefaucet.
Maintenant, intéressons nous à quelques autres sites permettant la même chose, mais en moins bien ! Attention, il vous faudra toujours utiliser les wallets enregistrés sur Faucethub !

bithunt

Pour BITHUNT, rien de bien compliqué. On s'inscrit et on faut comme précédemment. Attention, un seul autoclaim possible à la fois ! Et également, il ne faut pas fermer l'onglet de son navigateur.
Possibilité cependant de faire des récupérations manuelles de Satoshis sur différentes monnaies.

Enfin, il y a Dogebank.
Le site le plus simple et avec le moins de pub !!!
Il suffit de s'inscrire, de garder son navigateur ouvert et de cliquer de temps en temps sur "TAKE D"

dogebank

Voila, j'espère que vous aurez trouvé cet article intéressant.
N'oubliez pas cependant que les gains sont très faibles avec les faucets. Inutile d'espérer en vivre ! De plus, votre antivirus ne va pas beaucoup apprécier ces sites (d'où l'intérêt d'utiliser un vieux PC dédié dans un coin).

Amusez vous bien ! (et surtout, ne payez pas pour des services !)

Crypto : Rapide guide d’utilisation de Coinbase

Coinbase est un site Web et un service de portefeuilles qui permet très aisément d’acheter les principales crypto-monnaies comme le Bitcoin ou l’Ethereum, mais aussi de transformer celles-ci en Euros et cela en quelques clics. C’est une vraie aubaine pour tous ceux et celles qui veulent jongler avec les crypto-monnaies sans se prendre la tête !

Mais avant de continuer, je vous rappelle la règle d’or : LES CRYPTO MONNAIES SONT UN MONDE A PART :

  • Tous les articles sur les crypto-monnaies sur JeGeek ont pour seul but de vous montrer/expliquer comment elles fonctionnent ! Nous ne prétendons pas pouvoir vous rendre riche malheureusement.
  • Je ne suis pas un expert, mais un amateur éclairé. Je fais encore des conneries, mais j’ai au moins l’avantage d’avoir de l’expérience sur plusieurs années et de pouvoir être critique. Tout ce que je vous dirais ici sera le fruit de cette expérience et sera d’un risque minimum.
  • N’écoutez pas les médias “officiels” sur les crypto-monnaies, au mieux ils n’y comprennent rien, au pire ils défendent leurs patrons, de puissants milliardaires qui depuis la première guerre mondiale, ceinturent le monde avec les grandes banques mondiales et font tout pour préserver leurs intérêts, pas les vôtres !
  • Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut jouer les Zorros et faire n’importe quoi avec votre argent !
  • Oubliez tout ce que vous connaissez sur votre gestion financière classique, tout est nouveau, rien n’est garanti, personne ne vous protège !
  • La règle d’Or est : N’investissez que ce que vous êtes prêts à perdre ! Réfléchissez bien, prenez le temps de vous renseigner avant d’investir de l’argent !
  • Environ 100% des sites qui vous promettent des gains de 4 à 10% sur retour d’investissement sont tous des arnaques SANS EXCEPTION !!! Croyez-moi, il n’y a rien de pire que les publicités que vous verrez qui vous promettent monts et merveilles. Tout est FAUX !
  • Si vous avez une question ou un doute, parlez-moi en, on regardera ensemble ! Ne prenez pas de risques inutiles, le jeu n’en vaut pas la chandelle !

Coinbase gère en effet les cryptos-monnaies suivantes :

  • Bitcoin (BTC)
  • Bitcoin Cash (BCH)
  • Ethereum (ETH)
  • Ethereum Classic (ETC)
  • Litecoin (LTC)
  • Basic Attention Token (BAT)
  • 0x (ZRX) (lol)
  • Zcash (ZEC)
  • et finalement et pour l’instant, USD Coin (USDC), une crypto-monnaie qui comme son nom l’indique, est une simple équivalence du Dollar classique, ce qui peut faciliter certaines transactions.

Pour l’instant, aiguillons nous sur Coinbase grâce à ce lien parrainé : https://www.coinbase.com/join/5a00bd74b8768b010db1617e

L’inscription est gratuite et demande peu de renseignements. N’oubliez pas de renseigner un email valide et surtout un numéro de téléphone portable, car Coinbase a besoin de vous envoyer un SMS de sécurité à chaque connexion à votre compte. Vérifiez bien donc vos coordonnées !

D’ailleurs, maintenant enregistré (vous devriez recevoir un email pour confirmer votre adresse), dès que vous allez vouloir vous logguer dans Coinbase, il vous affichera la fenêtre de vérification suivante :

Indiquez ici le code que vous allez recevoir quasi instantanément par SMS de Coinbase !

Eventuellement, si vous vous connectez depuis un nouveau “device” (nouvel ordinateur, tablette ou autre), vous aurez besoin de cliquer sur un lien envoyé par mail, toujours par sécurité, pour autoriser cette nouvelle connexion :

Je viens de me connecter depuis un nouvel ordinateur. Coinbase m’en averti et me demande confirmation. Une belle sécurité.

L’interface de Coinbase est simple et assez conviviale. Outre la valeur actuelle des principales crypto-monnaies gérées par le service, vous noterez surtout le menu en haut qui va nous intéresser plus particulièrement, avec “Accueil”, “Achat/vente” et “Comptes”.

Ajouter un moyen de paiement (Carte bleue)

Première opération indispensable pour réaliser des transactions avec Coinbase, nous allons ajouter votre carte bleue à votre compte. Celle-ci nous servira à acheter des Bitcoins pour l’exemple, très facilement vous allez le voir.

Pour acheter du Bitcoin, cliquez dans le menu en haut à gauche sur “Achat/vente”. Puis, dans le champ “Méthode de paiement”, cliquez sur le lien “Ajouter un compte”. Une popup va venir vous informer de ce qu’il va se passer ensuite :

Pour ma part, je vais ajouter simplement une carte bancaire ! Je suis pas Crésus hého 😉

Choisissez “Carte bancaire”, qui autorise tout de même des achats jusqu’à 1000 euros ! Ce devrait être suffisant pour commencer 😉

Ajoutez ensuite les adresses de facturation, et finalement votre carte bancaire :

C’est fait ! Vous avez associé votre carte bancaire, qui sera utilisée avec votre accord bien entendu comme sur tout autre site marchand sur internet. Nous pouvons maintenant procéder à l’achat de Bitcoin 🙂

Acheter des Bitcoins

Une fois votre carte bleue (ou autre moyen de paiement) renseigné, la suite va être très facile, et nous allons en effet pouvoir acheter un peu de Bitcoin pour l’exemple.

Toujours dans le menu “Achat/vente”, le premier onglet destiné aux achats devrait maintenant afficher votre moyen de paiement ajouté précédemment, ici ma carte bleue au Crédit Agricole, et vous propose tout de suite d’acheter une crypto-monnaie, ici par défaut des Bitcoin :

Avec ma carte bleue ajoutée à Coinbase, c’est un jeu d’enfant d’acheter des Bitcoins !

Rentrez la somme désirée en Euros dans le champ indiqué EUR, ici par exemple 50 euros, et automatiquement le site va mettre à jour la valeur associée en Bitcoin, que vous allez donc pouvoir acheter. Cliquez ensuite simplement sur le bon gros bouton bleu “Acheter des Bitcoin immédiatement pour un montant de xx.xx €” et suivez le guide jusqu’à la fin de la transaction bancaire classique. C’est tout !

Notez les frais de transaction au passage, c’est un pourcentage !

Retournez sur vos Comptes, et les Bitcoin ont été ajoutés immédiatement :

Notez au passage que toutes les transactions/opérations que vous effectuez sont tracées par email pour un maximum de sécurité !

Vous pouvez dès lors par exemple envoyer ces Bitcoin à quelqu’un avec l’aide du bouton Envoyer, ou bien entendu en recevoir d’avantage, petit veinard 😉

Vendre des Bitcoin ou autres cryptos

Uniquement pour l’exemple toujours, car cela va me coûter quelques frais de transaction, je vais vous montrer comment revendre quelques Bitcoins et transférer cette valeur sur votre compte Paypal.

Cliquez toujours dans le menu en haut “Achat/Vente” et cette fois-ci allez bien entendu dans l’onglet “Vente”. Coinbase vous affiche vos portefeuilles et ici par exemple mon Bitcoin avec les 50 euros que j’ai acheté précédemment :

Si vous cliquez sur le lien ” Comment retirer des fonds à partir de Coinbase”, le site vous indique la marche à suivre :

En effet, vous allez devoir d’abord convertir vos crypto-monnaies en Euros, et ensuite vous pourrez retirer la somme en Euros correspondante. Ce n’est pas si compliqué, ne vous inquiétez pas. Une nouvelle fois nous allons utiliser les deux champs en bas, EUR et BTC dans le cadre de l’utilisation du portefeuille Bitcoin :

Cliquez sur BTC et soit saissez la valeur en Bitcoin à vendre, soit cliquez sur le petit message qui vous dit “Vendre pour un montant maximum de ” (notez que la phrase ne tient pas en entier, petit bug d’interface dû à la traduction) qui vous permet de mettre tout votre montant de Bitcoin disponible à vendre. Notre ami le gros bouton bleu devrait maintenant afficher quelque chose comme ça :

Une nouvelle fois, des frais de transaction vont s’appliquer bien entendu, alors faites attention de ne pas répéter trop souvent cette opération !

Confirmez la vente et vous devriez maintenant avoir un crédit non plus en Bitcoin, bien sûr, mais en Euros, que vous allez pouvoir retirer comme si de rien n’était :

Appuyez maintenant sur Retrait dans le portefeuille Euros.

Cliquez sur le bouton, puis renseignez votre compte bancaire pour recevoir les Euros à retirer à l’aide votre identification IBAN et BIC. Le site va vous demander d’abord de vérifier les coordonnées bancaires renseignées en en lui envoyant par exemple 1 euro :

Une fois la vérification effectuée, vous pourrez virer vos Euros depuis Coinbase sur votre compte bancaire immédiatement !

Voila pour ce petit tour d’horizon. J’ajouterai des sections à cet article au fur et à mesure si des questions se posent.

Et si vous avez un peu de crypto de spare et voulez me remercier pour ce petit article, vos dons sont les bienvenus 😉
Mon adresse Bitcoin : 1QCNJ5qvjcx7QSZuKkffKt1DCwCD7m2gcr
Mon adresse Dogecoin : D93C71PpAu7kXWmt69ZqJ2ET9JBHP6GKxF
Mon adresse XLM : BHYTLHAFY73MT6DPGUILR3BXP26XLJMXGCRIZEHPYFBUSNGFPLCL77GV

Philippe Dubois “Prez”

Crypto : Gagnez 350 XLM ($50 environ) gratuitement grâce à Blockchain !

Aucun piège, aucune contre-partie, aucun engagement ! Blockchain qui supporte le Bitcoin depuis toujours s’est associé avec Stellar, une autre crypto-monnaie plus légère et plus rapide pour des micro-transactions, et tient à la faire connaitre. Dès lors, pour toute ouverture (même ancienne !) d’un portefeuille Blockchain, ils vous offrent 350 XLM (Stellar) ou plus pour une valeur d’environ $50 ! Si c’est pas gentil. Voyons comment faire :

Tout d’abord vous devez posséder un portefeuille Blockchain ou le créer, grâce notamment à notre article précédent :

Ensuite, vous devriez voir le bandeau bleu suivant “Get free Crypto” :

Cliquez sur ce bandeau et donnez les renseignements demandés. Le site va vous demander notamment une photo de votre passeport ou de votre pièce d’identité pour vérifier que vous êtes bien une personne physique. Rien de grave donc et vous pouvez avoir complètement confiance dans ce site très rénommé.

Une fois vos pièces d’identité validé, vous recevrez 350 XLM ou plus gratuitement dans votre portefeuille Blockchain, pour une valeur d’environ $50 ! Et on dit merci Blockchain, merci les crypto-monnaies et merci JeGeek ! 🙂

D’ailleurs, si vous ne savez pas trop quoi faire de ces 350 XLM, pourquoi ne pas investir dans du Cloud mining avec Eobot ? Suivez dès lors notre (excellent bien sûr) article toujours sur JeGeek! à ce sujet :

Vous pouvez aussi directement les récupérer sur votre compte Paypal par exemple en utilisant l’excellent site Coinbase :https://www.coinbase.com/join/5a00bd74b8768b010db1617e

Profitez en bien, et si nous voyons d’autres bons plans en cryptos, comme ce qu’on appelle dans le jargon des AirDrops, nous vous en informerons 😉

Et si vous avez un peu de crypto de spare et voulez me remercier pour ce petit article, vos dons sont les bienvenus 😉
Mon adresse Bitcoin : 1QCNJ5qvjcx7QSZuKkffKt1DCwCD7m2gcr
Mon adresse Dogecoin : D93C71PpAu7kXWmt69ZqJ2ET9JBHP6GKxF
Mon adresse XLM : BHYTLHAFY73MT6DPGUILR3BXP26XLJMXGCRIZEHPYFBUSNGFPLCL77GV

Philippe Dubois “Prez”

Crypto : Rapide introduction aux Crypto-monnaies !

Vous en avez certainement entendu parler, surtout du fameux Bitcoin, mais vous ne savez pas ce que c’est ni comment vous y mettre, si tant est que vous voudriez plonger dans le monde assez complexe des crypto-monnaies. Voici un petit article sur JeGeek! pour vous expliquer rapidement de quoi il s’agit.

Mais avant de continuer, je vous rappelle la règle d’or : LES CRYPTO MONNAIES SONT UN MONDE A PART :

  • Tous les articles sur les crypto-monnaies sur JeGeek ont pour seul but de vous montrer/expliquer comment elles fonctionnent ! Nous ne prétendons pas pouvoir vous rendre riche malheureusement.
  • Je ne suis pas un expert, mais un amateur éclairé. Je fais encore des conneries, mais j’ai au moins l’avantage d’avoir de l’expérience sur plusieurs années et de pouvoir être critique. Tout ce que je vous dirais ici sera le fruit de cette expérience et sera d’un risque minimum.
  • N’écoutez pas les médias “officiels” sur les crypto-monnaies, au mieux ils n’y comprennent rien, au pire ils défendent leurs patrons, de puissants milliardaires qui depuis la première guerre mondiale, ceinturent le monde avec les grandes banques mondiales et font tout pour préserver leurs intérêts, pas les vôtres !
  • Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut jouer les Zorros et faire n’importe quoi avec votre argent !
  • Oubliez tout ce que vous connaissez sur votre gestion financière classique, tout est nouveau, rien n’est garanti, personne ne vous protège !
  • La règle d’Or est : N’investissez que ce que vous êtes prêts à perdre ! Réfléchissez bien, prenez le temps de vous renseigner avant d’investir de l’argent !
  • Environ 100% des sites qui vous promettent des gains de 4 à 10% sur retour d’investissement sont tous des arnaques SANS EXCEPTION !!! Croyez-moi, il n’y a rien de pire que les publicités que vous verrez qui vous promettent monts et merveilles. Tout est FAUX !
  • Si vous avez une question ou un doute, parlez-moi en, on regardera ensemble ! Ne prenez pas de risques inutiles, le jeu n’en vaut pas la chandelle !

Qu’est ce que donc que ces crypto-monnaies ?

Maintenant que les introductions sont faites, continuons tranquillement. Les crypto-monnaies sont de l’argent virtuel, tout simplement. Mais ne vous y trompez pas, c’est exactement la même chose qu’avez vos Euros ou vos Dollars : Ils ne sont que des chiffres quelque part dans la matrice, le réseau, des ordinateurs, et qui sont maintenant tout aussi virtuels, à moins bien sûr que vous ayez des liasses de billets chez vous comme Mamie.

C’est la même chose : ce ne sont que des chiffres, quelque part, dans des ordinateurs, des bases de données, qui vous sont attribués. La grosse différence par contre avec l’argent plus classique que sont les Euros ou Dollars, c’est que vous pouvez générer vous mêmes certaines crypto-monnaies, et oui ! Et l’usage qui en sera fait ne sera pas non plus contrôlé par votre banque ou l’Etat (pas encore en tout cas…), ou très peu, ce qui implique par contre un retour à la Règle d’Or que je vous ai donné en début d’article : Les crypto-monnaies sont un monde très volatile et très changeant, les arnaques pullulent, vous pouvez aussi rapidement perdre ou gagner de l’argent. En cas de perte, vous ne pourrez vous retourner que vers vous-mêmes : Aucun organisme, aucune institution ne vous protège, vous êtes seul face à vos choix. N’oubliez jamais cela !

D’ailleurs, ces crypto-monnaies sont légion, il en existe plusieurs centaines ! Depuis le Bitcoin, la première grande crypto-monnaie et la plus chère actuellement, jusqu’aux dernières d’il y a quelques semaines à peine, elles sont toutes différentes et se prétendent pour beaucoup “être la future crypto-monnaie de référence”. Dans la réalité et pour du moins pour l’actualité en 2019, c’est toujours le Bitcoin qui mène la danse, et sa valeur influe directement sur presque toutes les autres crypto-monnaies, et non pas le contraire.

Voici d’ailleurs et à ce propos une capture du site CoinGecko, une sorte de portail de surveillance de la valeur de toutes les crypto-monnaies connues ou du moins utilisées :

Le site Coingecko.com permet de suivre presque toutes les crypto-monnaies existantes, c’est juste fou leur nombre et les valeurs différentes qu’elles peuvent afficher !

Néanmoins, je pense qu’elles sont intéressantes au moins sur le point de vue intellectuel, et leur fonctionnement est aussi captivant pour la science informatique, car elles utilisent pour la majorité d’entre elles ce qu’on appelle la technologie des Blockchains (la chaîne de blocs) : En gros, chaque bout (bloc) d’information qui composent ces monnaies électroniques sont chaînés entre eux par des mécanismes très précis d’identification et de diffusion de ces identités, et il est très, très difficile de passer ces mécanismes pour les pirater. Il est ainsi beaucoup plus difficile de pirater des Bitcoins que par exemple, imprimer des vrais billets physiques de monnaies classiques telles que l’Euro ou le Dollar. Il faudrait des ordinateurs d’une puissance gigantesque, que seuls certains gouvernements ou très riches milliardaires pourraient s’offrir. Cela limite donc pas mal les problèmes. Notez également que ce sont des identifications qui sont diffuses sur le réseau et internet, un peu comme du Peer To Peer si vous voulez, et des ordinateurs qui utilisent ces crypto-monnaies possèdent l’intégralité des identifiants de tous les blocs – ce sont ce qu’on appelle un Node. Du coup, même si un ordinateur du réseau venait à disparaitre, les autres pourront compléter le manque potentiel d’information avec leurs propres données.

Notez encore au passage que ces mécanismes d’identification et de diffusion des identités des transactions sont tellement performants et novateurs qu’ils pourraient permettre de signer par exemple les œuvres d’artistes qui pourraient ainsi affirmer leur parenté sur leurs œuvres très facilement – une forme de super dépôt de protection de la propriété intellectuelle si vous préférez, et des artistes et industriels commencent à implémenter du Blockchain dans leur SI (Système d’Information) justement pour cela. Je tâcherai de produire un autre article sur le sujet rapidement, histoire que vous compreniez bien les implications importantes que peuvent avoir les Blockchains dans notre société.

Par contre, les sites Web, les “plateformes” qui permettent pour beaucoup de stocker les portefeuilles de ces crypto-monnaies peuvent par contre être facilement hackés, et les pirates repartir avec parfois des crypto-monnaies pour une valeur de plusieurs millions de dollars. Nul système informatique n’est parfait, aucun système informatique est inpiratable, c’est ainsi. Evitez donc de laisser vos crypto-monnaies en ligne autrement que dans une application qui tourne sur votre propre matériel.

Mais pour poursuivre vos investigations sur la technologie du Blockchain, passez donc par cet article par exemple : https://blockchainfrance.net/decouvrir-la-blockchain/c-est-quoi-la-blockchain/

Mais revenons à nos moutons. A part le Bitcoin, la reine des crypto-monnaies et souvent citée dans les médias classiques du fait de sa grande valeur (plusieurs milliers d’Euros actuellement), d’autres peuvent s’avérer moins onéreuses et utiles, comme par exemple :

  • Le LiteCoin, une forme de frère un plus peu moderne que le BitCoin et utilisant un meilleur algorythme ( https://litecoin.com/en/ ).
  • Le Ripple se veut être une crypto-monnaie permettant des transactions très rapides et très peu chères, ce qui est intéressant ( https://ripple.com/ ).
  • Le DogeCoin, qui est à ses débuts une farce, et finalement très utilisée pour les micro-transactions de l’équivalent de quelques centimes ou quelques Euros, du fait de sa faible valeur (1 Euro = environ 2000 DogeCoins !) ( https://dogecoin.com/ )
  • L’Ethereum qui est une autre initiative pour contrer le BitCoin et qui est également beaucoup utilisée notamment en Europe ( https://www.ethereum.org/ ).
  • Certaines crypto-monnaies sont orientées vers la bienfaisance, la philanthropie, la médecine, la découverte des étoiles, la biodiversité même !
  • Etc etc.

Et on pourrait encore citer le Monero, le Stellar, l’OnionCoin, le CanabisCoin, le BigBoobsCoin (!) etc etc etc. La liste est vous l’avez compris très, très longue ! Et bien évidemment toutes ces crypto-monnaies sont souvent concurrentes, et si beaucoup naissent encore de nos jours, beaucoup meurrent et disparaissent – Raison supplémentaire de faire très attention à leur usage.

Leur fonctionnement par contre est relativement identique pour toutes : vous installez un portefeuille électronique (aka une application sur votre ordinateur ou votre smartphone par exemple), et à partir duquel vous pouvez envoyer ou recevoir la crypto-monnaie correspondante. C’est tout ! Certains portefeuilles comme nous allons le voir permettent aussi de gérer plusieurs crypto-monnaies avec une seule application, ce qui est très pratique.

Comment commencer dans les crypto-monnaies ?

C’est bien beau tout ce que l’on vient de voir, mais comment se lance-t-on à la découverte des crypto-monnaies ? Voici un moyen très simple de commencer à se familiariser avec elles. Nous allons utiliser pour cela un portefeuille électronique (puisque tout est virtuel bien sûr) qui nous est offert par un des grands noms de monnaies électroniques, la société Blockchain :

https://www.blockchain.com/fr/

Cliquez sur Inscription, saisissez vos informations de base, votre email, etc. Ne craignez rien, ce site est un des meilleurs et les plus sûrs dans le monde des crypto-monnaies. De plus, s’y inscrire ne vous engage à rien du tout, faites moi confiance.

Une fois inscrit, votre page d’accueil ressemblera à ceci :

$8428 and counting !

En gros, le portail vous permet de gérer vos portefeuilles de crypto-monnaies en ligne et vous affiche notamment vos possessions et le cours du Bitcoin à droite. Il vous dès lors possible d’envoyer ou recevoir une des crypto-monnaies gérées par ce site, et notamment comme vous pouvez le voir des BitCoin, de l’Ether, du Bitcoin Cash et du Stellar.

Pour ce faire, utilisez le menu en haut “Request” (Requête). Cliquez dessus et une autre fenêtre va apparaitre :

Une adresse vous est donnée ici : c’est votre adresse temporaire pour recevoir des Bitcoins. Et en effet, chaque fois que vous utiliserez une crypto-monnaie, en envoi ou réception, vous aurez besoin d’une adresse souvent unique et différente entre chaque crypto-monnaie. Une adresse Bitcoin ne ressemble pas à une adresse Monero qui ne ressemble pas du tout non plus à une adresse Ripple. Etc.

Si vous connaissez quelqu’un qui doit/peut vous envoyer même une petite somme de Bitcoin, vous pouvez essayer. Transmettez lui simplement l’adresse indiquée (vous pouvez appuyer sur le bouton ‘COPY’ pour la copier dans le presse-papier) et il pourra faire la transaction. Quelques minutes ou parfois heures plus tard, vous devriez être informé par mail que votre portefeuille Bitcoin a bien reçu la somme. C’est tout ! Notez que vous pouvez indiquer dans la popup de demande la somme dûe, ce qui permettra d’envoyer par mail directement un lien à la personne qui vous doit des Bitcoins :

Pour par contre à votre tour envoyer des Bitcoins à quelqu’un, toujours sur la page principale, appuyez “Send” et va s’afficher une autre fenêtre qui va permettre de renseigner combien et pourquoi vous voulez envoyer des Bitcoins :

Notez ici que l’application demande l’adresse Bitcoin de votre ami pour l’envoi, bien sûr !

De plus, n’hésitez pas à télécharger l’application mobile de BlockChain sur votre smartphone, disponible sur Android et le Store Apple. L’usage est quasi identique au site Web, si ce n’est que vous avez la possibilité de scanner des QR Codes avec les adresses auxquelles vous voulez envoyer des crypto-monnaies, ce qui est très pratique. Vous pourrez également l’associer à votre compte Gmail ou Apple Store pour pouvoir vous y logguer plus rapidement et gérer depuis votre smartphone vos portefeuilles ! Facile non ?

Ah, si vous désirrez vous-mêmes acheter des Bitcoins ou d’autres crypto-monnaies d’ailleurs, n’hésitez pas à vous inscrire à Coinbase : https://www.coinbase.com/join/5a00bd74b8768b010db1617e

Ce site très connu permet de s’inscrire gratuitement, et propose de pouvoir acheter directement en ligne des crypto-monnaies avec votre carte bleue ou par virement, et également d’associer votre éventuel compte Paypal pour transférrer en Euros ou Dollars de la crypto-monnaie ! C’est excellent !

D’autres Wallets/portefeuilles sur votre ordinateur

Vous avez également la possibilité de télécharger des portefeuilles qui vont s’installer sur votre ordinateur personnel, vont déclarer une adresse dans la crypto-monnaie choisie et vous permettre, comme pour le site Blockchain, d’envoyer et recevoir cette crypto-monnaie.

Un autre portefeuille multi-crypto-monnaies couramment utilisé est Freewallet, disponible notamment sur Android ou Internet. Il gère plusieurs dizaines d’entre elles ! Mais prenons au autre cas d’école, par exemple celui du portefeuille Monero, gratuit bien entendu. Vous pouvez le télécharger ici sur la homepage de la crypto-monnaie : https://web.getmonero.org/downloads/

Dézippez le fichier où bon vous semble et lancer le portefeuille Monero, qui va apparaitre ainsi sous Windows :

Lancez le fichier “monero-wallet-gui.exe”. Commencez par utiliser le premier mode dit “Simplifié” proposé, ce sera suffisant pour la démonstration. Plus tard vous pourrez activer d’autres options, mais ce sera lorsque vous serez devenu un expert aguerri 😉

Créez votre portefeuille Monero facilement !

Choisissez de créer un nouveau portefeuille Monero, donnez lui un nom, un mot de passe, ne perdez pas la pass phrase (un ensemble de 12 à 25 mots qui sert aussi de mot de passe), et vous voila lancé !

Un petit dernier pour la route ? Voici une capture de mon portefeuille Cryptonex, une crypto-monnaie peu connue mais qui possède une fonction POS (Proof Of Staking – Preuve que j’en possède dans mon portefeuille) intéressante et qui ramène quelques pourcents de crypto-monnaie au fil du temps, mais ceci est une autre histoire que je vous conterais dans un article dédié au minage, au POW ou au POS !

Voila pour ce petit tour d’horizon, forcément limité au minimum. J’ajouterai des sections à cet article au fur et à mesure si des questions se posent.

Et si vous avez un peu de crypto de spare et voulez me remercier pour ce petit article, vos dons sont les bienvenus 😉
Mon adresse Bitcoin : 1QCNJ5qvjcx7QSZuKkffKt1DCwCD7m2gcr
Mon adresse Dogecoin : D93C71PpAu7kXWmt69ZqJ2ET9JBHP6GKxF
Mon adresse XLM : BHYTLHAFY73MT6DPGUILR3BXP26XLJMXGCRIZEHPYFBUSNGFPLCL77GV

Philippe Dubois “Prez”