Les Madames Qui Chantent – I,I, You & Ai, Urusei Yatsura “Only You”

Ah, Lum ! Ou Lamu pour nous français qui avons pu jouir d’une VF colorée. Quelle série extraordinaire et départ sur les chapeaux de roue d’une carrière fantastique pour la mangaka Rumiko Takahashi, enfin reconnue pour sa carrière et son talent à Angoulême près de 40 ans après ses débuts !
https://www.bdangouleme.com/grand-prix-2019-rumiko-takahashi

Lum est une jolie jeune fille particulière qui a hâte de découvrir le monde des humains, bariolé et chamarré, et s’amourache immédiatement d’un premier venu, un garçon de lycée dénommé Rony en VF (Ataru en VO), tout à fait quelconque si ce n’est qu’il est obsédé par les filles. Et le pauvre garçon, malgré la physique attrayante de la jeune Lum, ne va pas être au bout de ses surprises en découvrant son univers, sa famille et son entourage, et surtout son électrisant pouvoir qui lui permet d’envoyer des décharges électriques. Pauvre Rony 😉

Mais il faut bien le voir ainsi : Ce Rony, cet obsédé, au fond, c’est nous les geeks ! Rêvant qu’une créature de rêve s’intéresse soudain à nous, mais comme la vie c’est compliqué, refusant cette facilité pour aller plutôt s’amouracher de ses jolies copines. Quel bordel !

Des mangas originels ont été réalisés la série et plusieurs OAVs et films, dont le premier dont je voulais absolument partager avec vous le magnifique générique, “Only You”, réalisé par, excusez du peu, Mamoru Oshii (Patlabord, Ghost In The Shell, etc) :

Quel bonheur visuel et sonore ! Et que de bons souvenirs qui remontent aussi à la surface 😉

Si vous ne le saviez pas, et culturellement parlant, Lum et sa famille sont en fait des Oni, des démons, ce que l’on peut bien imaginer sans peine en les voyant arborer de jolies petites cornes démoniaques au dessus de la tête. Mais ce sont bien entendu des démons gentils, sans quoi il aurait été plus difficile de faire de longues histoires débiles. Voici d’ailleurs de quoi vous donner quelques pistes de compréhension supplémentaires :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Oni

Comme d’habitude, si vous voulez explorer d’avantage le fantastique univers de Urusei Yatsura, rendez-vous sur les sites des fans ou Wikipedia !https://fr.wikipedia.org/wiki/Urusei_Yatsura

Philippe Dubois “Prez”

Les Madames Qui Chantent – Ranma No Baka !!, Akane Tendo, Ranma 1/2

Ranma 1/2 est une série génialissime, qui a donné naissance à des OAVs de très grande qualité et des bandes sons soignées. Les caractères de la divine Rumiko Takahashi sont très attachants et les situations dantesques de débilité. Bref, c’est que du bonheur !

Qui plus est, la charmante (teuheuh) Akane doublée par la très célèbre actrice Japonaise Noriko Hidaka (
https://en.wikipedia.org/wiki/Noriko_Hidaka ) s’est entichée d’une chanson en honneur de Ranma et disons le tout de suite, avec son caractère de cochon trempé (Quoi Ryoga ?) évidemment, ça fuse dans tous les sens. Alors sans attendre d’avantage, écoutons cette magnifique chanson d’amour 😉

Une ode à l’intelligence, sans nul doute 😉 et beaucoup de scènes mémorables de la série ou des OAVs !

Et parce que c’est Ranma 1/2 et qu’il y a deux versions du même personnage, deux version du clip pour la même chanson bien sûr 🙂

Sympa celui-ci aussi, oeuvre d’un fan et cela se voit 😉

Et pour bien suivre cette délicieuse chanson dans le vent, voici les saines et saintes paroles d’Akane, qui finalement n’étonneront personne pour les habitués de la série 😉 Et pour mieux savourer encore la déclaration d’amour, je me suis fendu d’une traduction très, très approximative du chant mélodieux :

Ranma no Baka!!!!
Ranma tu es idiot!!!!

Honto ni anta tte
Tu es vraiment,
Mattaku anta tte,
Tu es totalement,
Tonikaku anta tte,
Tu es dans tous les cas,
Baka ne, baka baka
Tu es idiot, idiot idiot
Bakabakabakabakabakabakabakabakabakabakabakabakaba
idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot

Doo yuu tsumori na no,
Que veux-tu ajouter ?
Dattara nan na no,
Alors, qu’est ce que c’est ? 
Eei! Uttoshii,
Hey, tu es si ennuyeux !
Baka ne, baka baka
Tu es idiot, idiot idiot
Bakabakabakabakabakabakabakabakabakabakabakabakaba
idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot  

San gatsu mikka wa hina matsuri,
Le 3 mars c’est la fête des filles,
Go gatsu itsuka wa kodomo no hi,
Le 5 Mai la fête des garçons,
Otoko ka onna ka hakkiri shinasai,
T’es un homme ou une femme, soit clair !
Sukika kirai ka hakkiri shinasai,
Tu m’aimes ou pas, soit clair !
Anta ippen shinde koi !
Vas-y, sinon va mourir !

Ue kara yonde mo bakabakabakabakabakabakabakabakabaka
Lis le depuis le haut, idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot

Shita kara yonde mo bakabakabakabakabakabakabakabakabaka
Lis le depuis le bas, idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot

Urusai no yo anta te,
Tu es si bruyant,
Narenareshii anta te,
Tu es si grossier,
Nani yo! Haji-shirazu,
Non mais quoi !
Baka ne, baka baka
Tu es idiot, idiot idiot
Bakabakabakabakabakabakabakabakabakabakabakabakaba
idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot

San gatsu mikka wa hina matsuri,
Le 3 mars c’est la fête des filles,
Go gatsu itsuka wa kodomo no hi,
Le 5 Mai la fête des garçons,
Otoko ka onna ka hakkiri shinasai,
T’es un homme ou une femme, soit clair !
Sukika kirai ka hakkiri shinasai,
Tu m’aimes ou pas, soit clair !
Anna hentai o-kotowari!
Tu es un pervers, je refuse !

Migi kara yonde mo, bakabakabakabakabakabakabakabakabakaba
Lis le depuis la droite, idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot

Hidari kara yonde mo, bakabakabakabakabakabakabakabakabakaba
Lis le depuis la gauche, idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot

Yasashii, ii ko ni kon’ya
Je voudrais être gentille ce soir
mo narenai kedo,
Mais je ne peux pas,
Datte PUNK damo!!!!
Parce que tu es un punk !!!!

San gatsu mikka wa hina matsuri,
Le 3 mars c’est la fête des filles, ,
Hachigatsu youka wa Fuji Terebi ,
Le 8 Aout c’est Fuji TV,
Otoko ka onna ka hakkiri shinasai,
T’es un homme ou une femme, soit clair !
Sukika kirai ka hakkiri shinasai,
Tu m’aimes ou pas, soit clair !
Warukatta wa ne bukiyou de!
Rien à faire, c’était mauvais !

Yoko kara yonde mo, baka baka baka baka baka baka baka baka baka
Lis le horizontalement, idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot

Tate kara yonde mo, baka baka baka baka baka baka baka baka baka
Lis le verticalement, idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot idiot

Thank you!! Baby…

Philippe Dubois “Prez”, Akane Fan

Les Madames Qui Chantent – Final Zone II, PC-Engine CDROM², Momoko’s Theme

Ah, le CDROM² sur PC-Engine, quelle magie de soudain et ce dès 1990 entendre de si belles musiques, des doublages audio de nos personnages, voir de longs dessins animés d’intro comme dans Ys Books I& II. Bref, c’était la révolution du jeu vidéo, celui-ci grâce à la capacité de stockage et audio du CDROM prenait soudainement une toute autre dimension.

Mais revenons à nos moutons. Alors que jouait peinard chez moi au bon commando-like Final Zone II sur PC-Engine CDROM², voilà pas que j’entends des paroles dans le haut-parleur de ma télévision. Non mais what ze fock ? J’avais mis le son au plus bas pour ne pas déranger dans la maison. Comme c’était une télé cathodique à l’ancienne forcément, je me suis dit naïvement que je devais entendre un quelconque canal de télévision derrière, style émission de variété. Alors, j’ai vérifié. Non, la prise antenne n’est pas branchée, mais alors ?

Mais alors, la chanson, c’est dans le jeu !! WTF les mecs ont carrément créé une chanson pour le jeu et l’ont mise sur les pistes audio du CD de jeu ! Non mais c’est ouf ! c’est la première fois que j’entendais ça. Vous imaginez le choc ? On passait des bruits et sons chelous de la NES ou des musiques sur 4 voies à peine de l’Amiga à ça ! C’était incroyable pour l’époque. Evidemment, cela s’est banalisé depuis, mais du coup cette expérience m’a laissé un souvenir impérissable.

Alors, je dédis la chanson du quatrième stage si mes souvenirs sont bons à Momoko, la fille en armure rose du jeu, qui en plus est finalement un des persos les plus balaises, pour peu que vous ayez le tir automatique sur votre manette (protip). Bref, les femmes sont les plus fortes, comme toujours 😉

Quelle femme forte cette Momoko, et on sent bien le ton de la chanson plutôt énervée et guerrière, qui sied très bien à l’action donc ! Bombe !!

Et pour ceux et celles qui ne connaissent pas ce jeu, j’ai trouvé toujours sur Youtube quelques tests, mais trop peu de qualité sur la version Japonaise, mais plutôt sur la version Américaine. Or, les puristes auront bien sûr préférer découvrir la VO, surtout que la chanson de Momoko est traduite en Américain au passage !! Quelle horreur ! Mais bon.

Stage avec la chanson de Momoko en Ricain ! Uergl. Ca n’a pas la même classe avouez. Notamment parce qu’on comprend les paroles… hiiiii

Et rapido un petit avis, mais encore une fois sur la version Ricaine. Finalement, il vaudrait peut-être mieux que je le fasse moi-même ce test, mais bon.

Le jeu est effectivement difficile, mais pour l’avoir fini plusieurs fois, il est loin d’être impossible. Faut juste bien se sortir les doigts du luc pour les mettre sur la manette, et go !

N’hésitez pas à découvrir le jeu si le cœur vous en dit, et pourquoi pas, en honneur à notre charmante Momoko dans son armure rose 🙂

Philippe Dubois “Prez”

Les Madames Qui Chantent – Creamy Mami, Takako Ohta

Ah, Creamy ! Comme l’intronisait avec attention mon cher FX-Man avec cet article, nous avons tous nous les geeks eus des petites copines virtuelles dans notre jeunesse, des stars, des étoiles, et c’est aussi mon cas avec notre délicate hôte aux cheveux d’ange, Creamy Mami. Elle a bercé mon adolescence ainsi que d’autres Magical Girls du temps de la sacro-sainte chaîne Italienne “La Cinq” par exemple. Merci Berlusconi.

Bon, je précise tout de même que c’était dans sa forme adulte, enfin, quand elle a 16 ans kwa. Ok ok c’est limite. Mais je savais pas moi, j’étais naïf et innocent 🙂 Depuis je suis allé joué dans d’autres jardins secrets, mais j’ai gardé une grande affection pour ces idoles magiques. Certains vénèrent bien des mecs avec des tables de la loi, d’autres un livre ou la parole de Dieu, moi c’est plutôt de jolies jeunes filles qui chantent et dansent – chacun son trip hein !

Alors, pour les fans comme moi, voici pour le plaisir des mirettes le générique original Japonais – mais sous-titré en espagnol, ne me demandez pas pourquoi !

Ma qué, yé n’ait pas de ouature pero oun générik en japonesa !

Bien sûr, nous sommes au Japon et en plein boom des idoles, ces jeunes filles qui ont des carrières artistiques très courtes, et celle qui va incarner la voix et les chansons de Creamy Mami sera une jeune starlette du nom de Takako Ohta :

Ahh le star system à la Japonaise, il n’y a rien de plus pur dans le monde 😉

Sa carrière ne sera certainement pas aussi brillante qu’une grande star internationale, mais au moins elle se sera beaucoup baladé au Japon pour reprendre notamment des chansons de Creamy, ainsi que quelques albums bien à elle et sommes toutes assez sympas à écouter (il existe un best of, si vous arrivez à mettre la main dessus). C’est que nous sommes sur un blog cultureux ici, n’est-ce pas.

Et c’est le cas par exemple de cette chanson qui apparaît sur l’album officiel de Creamy Mami, mais pas forcément dans la série. Certainement la plus sympa de l’album d’ailleurs :

Ca c’est spécial dédicace à Jean-Mi qui a du supporter ça pendant quelques années pendant mes études à Perpignan 🙂

Alors, amis Otakus, rendons grâce à Creamy Mami et toutes ces amies Magical Girls, et faisons tous acte de foi de ne jamais oublier la joie et les sourires qu’elles nous ont apporté !

Philippe Dubois “Prez”

Les Madames Qui Chantent – He Watches Her From Behind, Stina Nordenstam

C’est une histoire d’amour toute banale que nous raconte cette si belle chanson. Une belle mais brève histoire d’amour entre un mec, toi, moi, qui voit la belle de ses rêves déambuler mais qui n’ose l’accoster, de peur de tout foutre en l’air. Il est là, à attendre, ne sachant que faire et maudissant son inaction, en boucle lente comme dans une boucle maudite de Moëbius. Il la regarde derrière son dos, et il espère qu’elle ne se retournera pas. Et elle le sait très bien tout ça, et n’ose pas se retourner non plus. Et pourtant, elle voudrait qu’il la voit vraiment, qu’il voit son visage. Mais que faire ?

Pour mieux comprendre la tension et la situation dramatique que nous compte Stina, voici les paroles de cette magnifique chanson :

He watches her from behind
As she walks across the floor
Doesn’t move, no
But his eyes caress her shoulders
While the coffee he bought gets cold

He watches her from behind
So she knows and she won’t turn
But her hands shake
It’s a shame she won’t see the smile he wears
Cause it’s only for her he smiles

I guess I knew from the start
He wouldn’t play the main part
I guess I knew all along
He would appear in this song

Pretending this is a film
Now a close-up on her neck
And some soft lights
But the film will no reveal her voice
Cause this script doesn’t have any lines

I guess I knew from the start
He wouldn’t play the main part
I guess I knew all along
He would appear in this song

He watches her from behind
While her girlfriend gives advice
Doesn’t listen
But her mind’s obsessed with one desire
How she wants him to see her face

He watches her from behind
And that’s all there’ll ever be
And don’t blame her
Another life or some other cafe
And they just might have found a way

I guess I knew from the start
He wouldn’t play the main part
I guess I knew all along
He would appear in this song

Ce qui est terrible dans cette triste situation, est que je pense que beaucoup d’entre nous l’ont vécu. Pas vrai ? J’espère en tout cas et de tout cœur que vous aussi, vous avez finalement trouvé un autre café, une autre voie que notre deux pauvres protagonistes. Bonne journée !

Philippe Dubois “Prez”

Les Madames Qui Chantent – Moving, Kate Bush

Ahh, Kate Bush. Une si belle femme, une si belle voix, des chansons engagées, une bonne dose de folie, il n’en fallait pas plus pour retourner à jamais mon cœur d’adolescent quand j’ai pu enfin écouter Kate Bush comme il se doit. Mon Dieu, quelle femme ! Quelle interprète ! Quelle beauté ! Et dire qu’elle n’avait que 17 ans lorsqu’elle produisit ce premier album incroyable. Cette femme est une extra-terrestre !

Un titre lointain qui nous revient comme un long écho des années 70. Admirez la couverture presse notamment au Japon, incroyable !

Et évidemment en parlant de Kate Bush, il m’était impossible de ne pas placer cette chanson incroyable qui a créé un festival qui chaque année aux Etats-Unis, unis des femmes (et des hommes !) de tout le pays pour célébrer ensemble Wuthering Heights !

Et si vous voulez en savoir un peu plus sur la carrière peu singulière de cette chanteuse elle aussi peu singulière, pourquoi ne pas aller chez nos amis les Inrocks :
https://www.lesinrocks.com/2014/08/26/musique/kate-bush-ermite-legende-11520771/

Kate, je t’aime ! Voila, c’est dit. Depuis toujours en fait.

Philippe Dubois “Prez”

voca

The End, le premier opéra virtuel

C'était il y a quatre ans et demie. The End, le premier Opéra virtuel était joué au Théâtre du Châtelet à Paris.
Trois représentations auxquelles je n'ai malheureusement pas assisté, à mon grand regret.
Cet opéra, réalisé avec Vocaloid, a comme star la célèbre Hatsune Miku.
Je vous laisse le découvrir ci dessous (avec des sous titres en anglais),en espérant une nouvelle représentation en France, un jour...

the end

Les Madames Qui Chantent – Avé Maria, Schubert, Barbara Bonney

Voici cet hymne à Marie, chanté par Barbara Bonney, composé par Schubert. Jusque là tout est posé et clair. C’est un air catholique, la mère de jésus, Jérusalem, les miracles, Lourdes, toussa. Ok ok.

Mais en fait on s’en branle. Car j’en ai rien à foutre que vous soyez croyants ou pas, catholiques ou pas, que vous croyez ou pas en Dieu ou à Marie, Jésus, Mahomet, Bouddha ou à 1000 Dieux différents, aux petits hommes verts ou que la terre soit plate. Rien à faire aussi que vous compreniez l’Allemand ou pas, même sous la torture.

Non, rien à voir en fait de tout cela. Soyez simplement humain. Ecoutez cette femme, cette voix admirable, magnifique, ce refrain et cette mélodie divine écrits par cet homme, en parfaite harmonie avec notre biologie. Laissez les gagner votre corps, votre cœur, votre âme. Sentez-vous à quel point ces notes de piano si légères vous caressent, leurs envolées vous soulèvent à leur tour ? A quel point cette voix magnifique vous envoûte, vous cajole, vous materne et fait du bien à votre âme ? C’est cela, Avé Maria de Schubert, c’est juste la plus belle chanson du monde, pour toujours, celle qui vous touche au plus profond de votre être. J’en chiale en écrivant ces mots tellement c’est beau.

… (une larme coule, ça fait pas de bruit, j’y suis pour rien)

Maintenant vous pouvez retourner à vos activités, le cœur rempli d’amour. On dit merci Prez !

Philippe Dubois “Prez”

Les Madames Qui Chantent – Ai Oboete Imasuka ?, Macross, Lynn Minmay/Mari Iijima

De l’amour et des missiles à tête chercheuse, par centaines, que demander de plus ? J’allume l’autoradio de mon Valkyrie en mode Battroid pour pouvoir danser et je passe à fond la chanson de Minmay dans l’espace ! Mais dans l’espace le son ne porte pas, personne ne vous entends crier… mais chanter peut-être, grâce aux technologies Zentradiennes ?

Ah sacrée Lynn Minmay à la voix si fraîche , alors que dans le SDF-1, dernier rempart de l’humanité, ta si douce chanson retourne le cœur invaincu depuis des millénaires des Zentradiens nos ancêtres, qui se retournent à leur tour contre leur tyran, pour que survive la protoculture, la joie de l’amour et de faire des enfants naturels (je reste soft, on parle de Minmei hého !).

Putain, ça c’est beau !

Non, Minmei, on n’a pas oublié notre amour pour toi !

Et voici la même chanson avec sa (vraie) interprète, en chair et en os ! Je sens tous vos sens Otaku en éveil maximum !!

Bon, c’est kitsch normal, mais c’est la pureté même ! y’a qu’à voir le public de fans de Mari 😉

C’était certainement la première fois dans un anime qu’une chanson allait nous sauver les fesses face aux aliens belliqueux. Recette très otakufan qui sera reprise par la suite de très nombreuses fois par d’innombrables séries, dont les suites de Macross aussi (Macross Seven, Macross Plus, Macross Frontier, etc). Si vous ne connaissez pas l’anime et avant que je m’énerve, passez donc sur la page Wikipedia :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Macross

Moi je retourne jouer en boucle au jeu Macross : Super Dimension Fortress sur Sega Saturn. Non mais.

Philippe Dubois “Prez”

Les Madames Qui Chantent – A Deus, Grandia 2

C’est maintenant une magnifique chanson qui nous provient de Grandia 2, un bien joli RPG natif de la Sega Dreamcast, de la Sony PlayStation II ou sur PC de l’époque. Une jolie fresque romantique aussi et des personnages très attachants pour une bien belle histoire.

Et parmi ces personnages, vous rencontrez Elena, une belle et jeune fille pieuse et qui voue à son Dieu prière et chanson – ça sent déjà bon l’amour impossible 🙂 Et c’est là que le joueur entend pour la première fois cette magnifique chanson, A Deus, alors qu’Elena prie son dieu Granas. Une ode en Portugais qui plus est, avouez que c’est peu commun ! C’est un peu le Avé Maria de ce jeu, et sans attendre savourez cette mélodie, ces chœurs, ces chants :

Dieu que c’est beau !

Et pour ceux et celles qui ne connaissent pas ce bon RPG sur Dreamcast, PS2 ou PC, voici une petite vidéo propre sur le sujet :

Voila un bon test, qui termine sur la vérité : le mec recommande la version Dreamcast ! Bombe !! 😀

N’hésitez pas à jouer à ce joli RPG si vous le cœur vous en dit, et vous aussi vous tomberez amoureux de la belle Elena et de son – attention spoiler – double très sexy 😉

Philippe Dubois “Prez”