Crypto : Rapide guide d’utilisation de Coinbase

Coinbase est un site Web et un service de portefeuilles qui permet très aisément d’acheter les principales crypto-monnaies comme le Bitcoin ou l’Ethereum, mais aussi de transformer celles-ci en Euros et cela en quelques clics. C’est une vraie aubaine pour tous ceux et celles qui veulent jongler avec les crypto-monnaies sans se prendre la tête !

Mais avant de continuer, je vous rappelle la règle d’or : LES CRYPTO MONNAIES SONT UN MONDE A PART :

  • Tous les articles sur les crypto-monnaies sur JeGeek ont pour seul but de vous montrer/expliquer comment elles fonctionnent ! Nous ne prétendons pas pouvoir vous rendre riche malheureusement.
  • Je ne suis pas un expert, mais un amateur éclairé. Je fais encore des conneries, mais j’ai au moins l’avantage d’avoir de l’expérience sur plusieurs années et de pouvoir être critique. Tout ce que je vous dirais ici sera le fruit de cette expérience et sera d’un risque minimum.
  • N’écoutez pas les médias “officiels” sur les crypto-monnaies, au mieux ils n’y comprennent rien, au pire ils défendent leurs patrons, de puissants milliardaires qui depuis la première guerre mondiale, ceinturent le monde avec les grandes banques mondiales et font tout pour préserver leurs intérêts, pas les vôtres !
  • Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut jouer les Zorros et faire n’importe quoi avec votre argent !
  • Oubliez tout ce que vous connaissez sur votre gestion financière classique, tout est nouveau, rien n’est garanti, personne ne vous protège !
  • La règle d’Or est : N’investissez que ce que vous êtes prêts à perdre ! Réfléchissez bien, prenez le temps de vous renseigner avant d’investir de l’argent !
  • Environ 100% des sites qui vous promettent des gains de 4 à 10% sur retour d’investissement sont tous des arnaques SANS EXCEPTION !!! Croyez-moi, il n’y a rien de pire que les publicités que vous verrez qui vous promettent monts et merveilles. Tout est FAUX !
  • Si vous avez une question ou un doute, parlez-moi en, on regardera ensemble ! Ne prenez pas de risques inutiles, le jeu n’en vaut pas la chandelle !

Coinbase gère en effet les cryptos-monnaies suivantes :

  • Bitcoin (BTC)
  • Bitcoin Cash (BCH)
  • Ethereum (ETH)
  • Ethereum Classic (ETC)
  • Litecoin (LTC)
  • Basic Attention Token (BAT)
  • 0x (ZRX) (lol)
  • Zcash (ZEC)
  • et finalement et pour l’instant, USD Coin (USDC), une crypto-monnaie qui comme son nom l’indique, est une simple équivalence du Dollar classique, ce qui peut faciliter certaines transactions.

Pour l’instant, aiguillons nous sur Coinbase grâce à ce lien parrainé : https://www.coinbase.com/join/5a00bd74b8768b010db1617e

L’inscription est gratuite et demande peu de renseignements. N’oubliez pas de renseigner un email valide et surtout un numéro de téléphone portable, car Coinbase a besoin de vous envoyer un SMS de sécurité à chaque connexion à votre compte. Vérifiez bien donc vos coordonnées !

D’ailleurs, maintenant enregistré (vous devriez recevoir un email pour confirmer votre adresse), dès que vous allez vouloir vous logguer dans Coinbase, il vous affichera la fenêtre de vérification suivante :

Indiquez ici le code que vous allez recevoir quasi instantanément par SMS de Coinbase !

Eventuellement, si vous vous connectez depuis un nouveau “device” (nouvel ordinateur, tablette ou autre), vous aurez besoin de cliquer sur un lien envoyé par mail, toujours par sécurité, pour autoriser cette nouvelle connexion :

Je viens de me connecter depuis un nouvel ordinateur. Coinbase m’en averti et me demande confirmation. Une belle sécurité.

L’interface de Coinbase est simple et assez conviviale. Outre la valeur actuelle des principales crypto-monnaies gérées par le service, vous noterez surtout le menu en haut qui va nous intéresser plus particulièrement, avec “Accueil”, “Achat/vente” et “Comptes”.

Ajouter un moyen de paiement (Carte bleue)

Première opération indispensable pour réaliser des transactions avec Coinbase, nous allons ajouter votre carte bleue à votre compte. Celle-ci nous servira à acheter des Bitcoins pour l’exemple, très facilement vous allez le voir.

Pour acheter du Bitcoin, cliquez dans le menu en haut à gauche sur “Achat/vente”. Puis, dans le champ “Méthode de paiement”, cliquez sur le lien “Ajouter un compte”. Une popup va venir vous informer de ce qu’il va se passer ensuite :

Pour ma part, je vais ajouter simplement une carte bancaire ! Je suis pas Crésus hého 😉

Choisissez “Carte bancaire”, qui autorise tout de même des achats jusqu’à 1000 euros ! Ce devrait être suffisant pour commencer 😉

Ajoutez ensuite les adresses de facturation, et finalement votre carte bancaire :

C’est fait ! Vous avez associé votre carte bancaire, qui sera utilisée avec votre accord bien entendu comme sur tout autre site marchand sur internet. Nous pouvons maintenant procéder à l’achat de Bitcoin 🙂

Acheter des Bitcoins

Une fois votre carte bleue (ou autre moyen de paiement) renseigné, la suite va être très facile, et nous allons en effet pouvoir acheter un peu de Bitcoin pour l’exemple.

Toujours dans le menu “Achat/vente”, le premier onglet destiné aux achats devrait maintenant afficher votre moyen de paiement ajouté précédemment, ici ma carte bleue au Crédit Agricole, et vous propose tout de suite d’acheter une crypto-monnaie, ici par défaut des Bitcoin :

Avec ma carte bleue ajoutée à Coinbase, c’est un jeu d’enfant d’acheter des Bitcoins !

Rentrez la somme désirée en Euros dans le champ indiqué EUR, ici par exemple 50 euros, et automatiquement le site va mettre à jour la valeur associée en Bitcoin, que vous allez donc pouvoir acheter. Cliquez ensuite simplement sur le bon gros bouton bleu “Acheter des Bitcoin immédiatement pour un montant de xx.xx €” et suivez le guide jusqu’à la fin de la transaction bancaire classique. C’est tout !

Notez les frais de transaction au passage, c’est un pourcentage !

Retournez sur vos Comptes, et les Bitcoin ont été ajoutés immédiatement :

Notez au passage que toutes les transactions/opérations que vous effectuez sont tracées par email pour un maximum de sécurité !

Vous pouvez dès lors par exemple envoyer ces Bitcoin à quelqu’un avec l’aide du bouton Envoyer, ou bien entendu en recevoir d’avantage, petit veinard 😉

Vendre des Bitcoin ou autres cryptos

Uniquement pour l’exemple toujours, car cela va me coûter quelques frais de transaction, je vais vous montrer comment revendre quelques Bitcoins et transférer cette valeur sur votre compte Paypal.

Cliquez toujours dans le menu en haut “Achat/Vente” et cette fois-ci allez bien entendu dans l’onglet “Vente”. Coinbase vous affiche vos portefeuilles et ici par exemple mon Bitcoin avec les 50 euros que j’ai acheté précédemment :

Si vous cliquez sur le lien ” Comment retirer des fonds à partir de Coinbase”, le site vous indique la marche à suivre :

En effet, vous allez devoir d’abord convertir vos crypto-monnaies en Euros, et ensuite vous pourrez retirer la somme en Euros correspondante. Ce n’est pas si compliqué, ne vous inquiétez pas. Une nouvelle fois nous allons utiliser les deux champs en bas, EUR et BTC dans le cadre de l’utilisation du portefeuille Bitcoin :

Cliquez sur BTC et soit saissez la valeur en Bitcoin à vendre, soit cliquez sur le petit message qui vous dit “Vendre pour un montant maximum de ” (notez que la phrase ne tient pas en entier, petit bug d’interface dû à la traduction) qui vous permet de mettre tout votre montant de Bitcoin disponible à vendre. Notre ami le gros bouton bleu devrait maintenant afficher quelque chose comme ça :

Une nouvelle fois, des frais de transaction vont s’appliquer bien entendu, alors faites attention de ne pas répéter trop souvent cette opération !

Confirmez la vente et vous devriez maintenant avoir un crédit non plus en Bitcoin, bien sûr, mais en Euros, que vous allez pouvoir retirer comme si de rien n’était :

Appuyez maintenant sur Retrait dans le portefeuille Euros.

Cliquez sur le bouton, puis renseignez votre compte bancaire pour recevoir les Euros à retirer à l’aide votre identification IBAN et BIC. Le site va vous demander d’abord de vérifier les coordonnées bancaires renseignées en en lui envoyant par exemple 1 euro :

Une fois la vérification effectuée, vous pourrez virer vos Euros depuis Coinbase sur votre compte bancaire immédiatement !

Voila pour ce petit tour d’horizon. J’ajouterai des sections à cet article au fur et à mesure si des questions se posent.

Et si vous avez un peu de crypto de spare et voulez me remercier pour ce petit article, vos dons sont les bienvenus 😉
Mon adresse Bitcoin : 1QCNJ5qvjcx7QSZuKkffKt1DCwCD7m2gcr
Mon adresse Dogecoin : D93C71PpAu7kXWmt69ZqJ2ET9JBHP6GKxF
Mon adresse XLM : BHYTLHAFY73MT6DPGUILR3BXP26XLJMXGCRIZEHPYFBUSNGFPLCL77GV

Philippe Dubois “Prez”

Crypto : Gagnez 350 XLM ($50 environ) gratuitement grâce à Blockchain !

Aucun piège, aucune contre-partie, aucun engagement ! Blockchain qui supporte le Bitcoin depuis toujours s’est associé avec Stellar, une autre crypto-monnaie plus légère et plus rapide pour des micro-transactions, et tient à la faire connaitre. Dès lors, pour toute ouverture (même ancienne !) d’un portefeuille Blockchain, ils vous offrent 350 XLM (Stellar) ou plus pour une valeur d’environ $50 ! Si c’est pas gentil. Voyons comment faire :

Tout d’abord vous devez posséder un portefeuille Blockchain ou le créer, grâce notamment à notre article précédent :

Ensuite, vous devriez voir le bandeau bleu suivant “Get free Crypto” :

Cliquez sur ce bandeau et donnez les renseignements demandés. Le site va vous demander notamment une photo de votre passeport ou de votre pièce d’identité pour vérifier que vous êtes bien une personne physique. Rien de grave donc et vous pouvez avoir complètement confiance dans ce site très rénommé.

Une fois vos pièces d’identité validé, vous recevrez 350 XLM ou plus gratuitement dans votre portefeuille Blockchain, pour une valeur d’environ $50 ! Et on dit merci Blockchain, merci les crypto-monnaies et merci JeGeek ! 🙂

D’ailleurs, si vous ne savez pas trop quoi faire de ces 350 XLM, pourquoi ne pas investir dans du Cloud mining avec Eobot ? Suivez dès lors notre (excellent bien sûr) article toujours sur JeGeek! à ce sujet :

Vous pouvez aussi directement les récupérer sur votre compte Paypal par exemple en utilisant l’excellent site Coinbase :https://www.coinbase.com/join/5a00bd74b8768b010db1617e

Profitez en bien, et si nous voyons d’autres bons plans en cryptos, comme ce qu’on appelle dans le jargon des AirDrops, nous vous en informerons 😉

Et si vous avez un peu de crypto de spare et voulez me remercier pour ce petit article, vos dons sont les bienvenus 😉
Mon adresse Bitcoin : 1QCNJ5qvjcx7QSZuKkffKt1DCwCD7m2gcr
Mon adresse Dogecoin : D93C71PpAu7kXWmt69ZqJ2ET9JBHP6GKxF
Mon adresse XLM : BHYTLHAFY73MT6DPGUILR3BXP26XLJMXGCRIZEHPYFBUSNGFPLCL77GV

Philippe Dubois “Prez”

Crypto : Rapide introduction aux Crypto-monnaies !

Vous en avez certainement entendu parler, surtout du fameux Bitcoin, mais vous ne savez pas ce que c’est ni comment vous y mettre, si tant est que vous voudriez plonger dans le monde assez complexe des crypto-monnaies. Voici un petit article sur JeGeek! pour vous expliquer rapidement de quoi il s’agit.

Mais avant de continuer, je vous rappelle la règle d’or : LES CRYPTO MONNAIES SONT UN MONDE A PART :

  • Tous les articles sur les crypto-monnaies sur JeGeek ont pour seul but de vous montrer/expliquer comment elles fonctionnent ! Nous ne prétendons pas pouvoir vous rendre riche malheureusement.
  • Je ne suis pas un expert, mais un amateur éclairé. Je fais encore des conneries, mais j’ai au moins l’avantage d’avoir de l’expérience sur plusieurs années et de pouvoir être critique. Tout ce que je vous dirais ici sera le fruit de cette expérience et sera d’un risque minimum.
  • N’écoutez pas les médias “officiels” sur les crypto-monnaies, au mieux ils n’y comprennent rien, au pire ils défendent leurs patrons, de puissants milliardaires qui depuis la première guerre mondiale, ceinturent le monde avec les grandes banques mondiales et font tout pour préserver leurs intérêts, pas les vôtres !
  • Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut jouer les Zorros et faire n’importe quoi avec votre argent !
  • Oubliez tout ce que vous connaissez sur votre gestion financière classique, tout est nouveau, rien n’est garanti, personne ne vous protège !
  • La règle d’Or est : N’investissez que ce que vous êtes prêts à perdre ! Réfléchissez bien, prenez le temps de vous renseigner avant d’investir de l’argent !
  • Environ 100% des sites qui vous promettent des gains de 4 à 10% sur retour d’investissement sont tous des arnaques SANS EXCEPTION !!! Croyez-moi, il n’y a rien de pire que les publicités que vous verrez qui vous promettent monts et merveilles. Tout est FAUX !
  • Si vous avez une question ou un doute, parlez-moi en, on regardera ensemble ! Ne prenez pas de risques inutiles, le jeu n’en vaut pas la chandelle !

Qu’est ce que donc que ces crypto-monnaies ?

Maintenant que les introductions sont faites, continuons tranquillement. Les crypto-monnaies sont de l’argent virtuel, tout simplement. Mais ne vous y trompez pas, c’est exactement la même chose qu’avez vos Euros ou vos Dollars : Ils ne sont que des chiffres quelque part dans la matrice, le réseau, des ordinateurs, et qui sont maintenant tout aussi virtuels, à moins bien sûr que vous ayez des liasses de billets chez vous comme Mamie.

C’est la même chose : ce ne sont que des chiffres, quelque part, dans des ordinateurs, des bases de données, qui vous sont attribués. La grosse différence par contre avec l’argent plus classique que sont les Euros ou Dollars, c’est que vous pouvez générer vous mêmes certaines crypto-monnaies, et oui ! Et l’usage qui en sera fait ne sera pas non plus contrôlé par votre banque ou l’Etat (pas encore en tout cas…), ou très peu, ce qui implique par contre un retour à la Règle d’Or que je vous ai donné en début d’article : Les crypto-monnaies sont un monde très volatile et très changeant, les arnaques pullulent, vous pouvez aussi rapidement perdre ou gagner de l’argent. En cas de perte, vous ne pourrez vous retourner que vers vous-mêmes : Aucun organisme, aucune institution ne vous protège, vous êtes seul face à vos choix. N’oubliez jamais cela !

D’ailleurs, ces crypto-monnaies sont légion, il en existe plusieurs centaines ! Depuis le Bitcoin, la première grande crypto-monnaie et la plus chère actuellement, jusqu’aux dernières d’il y a quelques semaines à peine, elles sont toutes différentes et se prétendent pour beaucoup “être la future crypto-monnaie de référence”. Dans la réalité et pour du moins pour l’actualité en 2019, c’est toujours le Bitcoin qui mène la danse, et sa valeur influe directement sur presque toutes les autres crypto-monnaies, et non pas le contraire.

Voici d’ailleurs et à ce propos une capture du site CoinGecko, une sorte de portail de surveillance de la valeur de toutes les crypto-monnaies connues ou du moins utilisées :

Le site Coingecko.com permet de suivre presque toutes les crypto-monnaies existantes, c’est juste fou leur nombre et les valeurs différentes qu’elles peuvent afficher !

Néanmoins, je pense qu’elles sont intéressantes au moins sur le point de vue intellectuel, et leur fonctionnement est aussi captivant pour la science informatique, car elles utilisent pour la majorité d’entre elles ce qu’on appelle la technologie des Blockchains (la chaîne de blocs) : En gros, chaque bout (bloc) d’information qui composent ces monnaies électroniques sont chaînés entre eux par des mécanismes très précis d’identification et de diffusion de ces identités, et il est très, très difficile de passer ces mécanismes pour les pirater. Il est ainsi beaucoup plus difficile de pirater des Bitcoins que par exemple, imprimer des vrais billets physiques de monnaies classiques telles que l’Euro ou le Dollar. Il faudrait des ordinateurs d’une puissance gigantesque, que seuls certains gouvernements ou très riches milliardaires pourraient s’offrir. Cela limite donc pas mal les problèmes. Notez également que ce sont des identifications qui sont diffuses sur le réseau et internet, un peu comme du Peer To Peer si vous voulez, et des ordinateurs qui utilisent ces crypto-monnaies possèdent l’intégralité des identifiants de tous les blocs – ce sont ce qu’on appelle un Node. Du coup, même si un ordinateur du réseau venait à disparaitre, les autres pourront compléter le manque potentiel d’information avec leurs propres données.

Notez encore au passage que ces mécanismes d’identification et de diffusion des identités des transactions sont tellement performants et novateurs qu’ils pourraient permettre de signer par exemple les œuvres d’artistes qui pourraient ainsi affirmer leur parenté sur leurs œuvres très facilement – une forme de super dépôt de protection de la propriété intellectuelle si vous préférez, et des artistes et industriels commencent à implémenter du Blockchain dans leur SI (Système d’Information) justement pour cela. Je tâcherai de produire un autre article sur le sujet rapidement, histoire que vous compreniez bien les implications importantes que peuvent avoir les Blockchains dans notre société.

Par contre, les sites Web, les “plateformes” qui permettent pour beaucoup de stocker les portefeuilles de ces crypto-monnaies peuvent par contre être facilement hackés, et les pirates repartir avec parfois des crypto-monnaies pour une valeur de plusieurs millions de dollars. Nul système informatique n’est parfait, aucun système informatique est inpiratable, c’est ainsi. Evitez donc de laisser vos crypto-monnaies en ligne autrement que dans une application qui tourne sur votre propre matériel.

Mais pour poursuivre vos investigations sur la technologie du Blockchain, passez donc par cet article par exemple : https://blockchainfrance.net/decouvrir-la-blockchain/c-est-quoi-la-blockchain/

Mais revenons à nos moutons. A part le Bitcoin, la reine des crypto-monnaies et souvent citée dans les médias classiques du fait de sa grande valeur (plusieurs milliers d’Euros actuellement), d’autres peuvent s’avérer moins onéreuses et utiles, comme par exemple :

  • Le LiteCoin, une forme de frère un plus peu moderne que le BitCoin et utilisant un meilleur algorythme ( https://litecoin.com/en/ ).
  • Le Ripple se veut être une crypto-monnaie permettant des transactions très rapides et très peu chères, ce qui est intéressant ( https://ripple.com/ ).
  • Le DogeCoin, qui est à ses débuts une farce, et finalement très utilisée pour les micro-transactions de l’équivalent de quelques centimes ou quelques Euros, du fait de sa faible valeur (1 Euro = environ 2000 DogeCoins !) ( https://dogecoin.com/ )
  • L’Ethereum qui est une autre initiative pour contrer le BitCoin et qui est également beaucoup utilisée notamment en Europe ( https://www.ethereum.org/ ).
  • Certaines crypto-monnaies sont orientées vers la bienfaisance, la philanthropie, la médecine, la découverte des étoiles, la biodiversité même !
  • Etc etc.

Et on pourrait encore citer le Monero, le Stellar, l’OnionCoin, le CanabisCoin, le BigBoobsCoin (!) etc etc etc. La liste est vous l’avez compris très, très longue ! Et bien évidemment toutes ces crypto-monnaies sont souvent concurrentes, et si beaucoup naissent encore de nos jours, beaucoup meurrent et disparaissent – Raison supplémentaire de faire très attention à leur usage.

Leur fonctionnement par contre est relativement identique pour toutes : vous installez un portefeuille électronique (aka une application sur votre ordinateur ou votre smartphone par exemple), et à partir duquel vous pouvez envoyer ou recevoir la crypto-monnaie correspondante. C’est tout ! Certains portefeuilles comme nous allons le voir permettent aussi de gérer plusieurs crypto-monnaies avec une seule application, ce qui est très pratique.

Comment commencer dans les crypto-monnaies ?

C’est bien beau tout ce que l’on vient de voir, mais comment se lance-t-on à la découverte des crypto-monnaies ? Voici un moyen très simple de commencer à se familiariser avec elles. Nous allons utiliser pour cela un portefeuille électronique (puisque tout est virtuel bien sûr) qui nous est offert par un des grands noms de monnaies électroniques, la société Blockchain :

https://www.blockchain.com/fr/

Cliquez sur Inscription, saisissez vos informations de base, votre email, etc. Ne craignez rien, ce site est un des meilleurs et les plus sûrs dans le monde des crypto-monnaies. De plus, s’y inscrire ne vous engage à rien du tout, faites moi confiance.

Une fois inscrit, votre page d’accueil ressemblera à ceci :

$8428 and counting !

En gros, le portail vous permet de gérer vos portefeuilles de crypto-monnaies en ligne et vous affiche notamment vos possessions et le cours du Bitcoin à droite. Il vous dès lors possible d’envoyer ou recevoir une des crypto-monnaies gérées par ce site, et notamment comme vous pouvez le voir des BitCoin, de l’Ether, du Bitcoin Cash et du Stellar.

Pour ce faire, utilisez le menu en haut “Request” (Requête). Cliquez dessus et une autre fenêtre va apparaitre :

Une adresse vous est donnée ici : c’est votre adresse temporaire pour recevoir des Bitcoins. Et en effet, chaque fois que vous utiliserez une crypto-monnaie, en envoi ou réception, vous aurez besoin d’une adresse souvent unique et différente entre chaque crypto-monnaie. Une adresse Bitcoin ne ressemble pas à une adresse Monero qui ne ressemble pas du tout non plus à une adresse Ripple. Etc.

Si vous connaissez quelqu’un qui doit/peut vous envoyer même une petite somme de Bitcoin, vous pouvez essayer. Transmettez lui simplement l’adresse indiquée (vous pouvez appuyer sur le bouton ‘COPY’ pour la copier dans le presse-papier) et il pourra faire la transaction. Quelques minutes ou parfois heures plus tard, vous devriez être informé par mail que votre portefeuille Bitcoin a bien reçu la somme. C’est tout ! Notez que vous pouvez indiquer dans la popup de demande la somme dûe, ce qui permettra d’envoyer par mail directement un lien à la personne qui vous doit des Bitcoins :

Pour par contre à votre tour envoyer des Bitcoins à quelqu’un, toujours sur la page principale, appuyez “Send” et va s’afficher une autre fenêtre qui va permettre de renseigner combien et pourquoi vous voulez envoyer des Bitcoins :

Notez ici que l’application demande l’adresse Bitcoin de votre ami pour l’envoi, bien sûr !

De plus, n’hésitez pas à télécharger l’application mobile de BlockChain sur votre smartphone, disponible sur Android et le Store Apple. L’usage est quasi identique au site Web, si ce n’est que vous avez la possibilité de scanner des QR Codes avec les adresses auxquelles vous voulez envoyer des crypto-monnaies, ce qui est très pratique. Vous pourrez également l’associer à votre compte Gmail ou Apple Store pour pouvoir vous y logguer plus rapidement et gérer depuis votre smartphone vos portefeuilles ! Facile non ?

Ah, si vous désirrez vous-mêmes acheter des Bitcoins ou d’autres crypto-monnaies d’ailleurs, n’hésitez pas à vous inscrire à Coinbase : https://www.coinbase.com/join/5a00bd74b8768b010db1617e

Ce site très connu permet de s’inscrire gratuitement, et propose de pouvoir acheter directement en ligne des crypto-monnaies avec votre carte bleue ou par virement, et également d’associer votre éventuel compte Paypal pour transférrer en Euros ou Dollars de la crypto-monnaie ! C’est excellent !

D’autres Wallets/portefeuilles sur votre ordinateur

Vous avez également la possibilité de télécharger des portefeuilles qui vont s’installer sur votre ordinateur personnel, vont déclarer une adresse dans la crypto-monnaie choisie et vous permettre, comme pour le site Blockchain, d’envoyer et recevoir cette crypto-monnaie.

Un autre portefeuille multi-crypto-monnaies couramment utilisé est Freewallet, disponible notamment sur Android ou Internet. Il gère plusieurs dizaines d’entre elles ! Mais prenons au autre cas d’école, par exemple celui du portefeuille Monero, gratuit bien entendu. Vous pouvez le télécharger ici sur la homepage de la crypto-monnaie : https://web.getmonero.org/downloads/

Dézippez le fichier où bon vous semble et lancer le portefeuille Monero, qui va apparaitre ainsi sous Windows :

Lancez le fichier “monero-wallet-gui.exe”. Commencez par utiliser le premier mode dit “Simplifié” proposé, ce sera suffisant pour la démonstration. Plus tard vous pourrez activer d’autres options, mais ce sera lorsque vous serez devenu un expert aguerri 😉

Créez votre portefeuille Monero facilement !

Choisissez de créer un nouveau portefeuille Monero, donnez lui un nom, un mot de passe, ne perdez pas la pass phrase (un ensemble de 12 à 25 mots qui sert aussi de mot de passe), et vous voila lancé !

Un petit dernier pour la route ? Voici une capture de mon portefeuille Cryptonex, une crypto-monnaie peu connue mais qui possède une fonction POS (Proof Of Staking – Preuve que j’en possède dans mon portefeuille) intéressante et qui ramène quelques pourcents de crypto-monnaie au fil du temps, mais ceci est une autre histoire que je vous conterais dans un article dédié au minage, au POW ou au POS !

Voila pour ce petit tour d’horizon, forcément limité au minimum. J’ajouterai des sections à cet article au fur et à mesure si des questions se posent.

Et si vous avez un peu de crypto de spare et voulez me remercier pour ce petit article, vos dons sont les bienvenus 😉
Mon adresse Bitcoin : 1QCNJ5qvjcx7QSZuKkffKt1DCwCD7m2gcr
Mon adresse Dogecoin : D93C71PpAu7kXWmt69ZqJ2ET9JBHP6GKxF
Mon adresse XLM : BHYTLHAFY73MT6DPGUILR3BXP26XLJMXGCRIZEHPYFBUSNGFPLCL77GV

Philippe Dubois “Prez”

Crypto : Utilisation de Eobot, ferme de minage

Je vais vous présenter maintenant une bonne vieille ferme de minage qui a une solide réputation dans le milieu, car elle existe et fonctionne depuis de très longues années, 2013, une pérennité assez exemplaire dans le monde de la crypto, qui est un monde très très volatile.

Mais avant de continuer, je vous rappelle la règle d’or : LES CRYPTO MONNAIES SONT UN MONDE A PART :

  • Tous les articles sur les crypto-monnaies sur JeGeek ont pour seul but de vous montrer/expliquer comment elles fonctionnent ! Nous ne prétendons pas pouvoir vous rendre riche malheureusement.
  • Je ne suis pas un expert, mais un amateur éclairé. Je fais encore des conneries, mais j’ai au moins l’avantage d’avoir de l’expérience sur plusieurs années et de pouvoir être critique. Tout ce que je vous dirais ici sera le fruit de cette expérience et sera d’un risque minimum.
  • N’écoutez pas les médias “officiels” sur la crypto-monnaie, au mieux ils n’y comprennent rien, au pire ils défendent leurs patrons, de puissants milliardaires qui depuis la première guerre mondiale, ceinturent le monde avec les grandes banques mondiales et font tout pour préserver leurs intérêts, pas les vôtres !
  • Ce n’est pas pour autant qu’il faut jouer les Zorros et faire n’importe quoi avec votre argent !
  • Oubliez tout ce que vous connaissez sur votre gestion financière classique, tout est nouveau, rien n’est garanti, personne ne vous protège !
  • La règle d’Or est : N’investissez que ce que vous êtes prêts à perdre ! Réfléchissez bien, prenez le temps de vous renseigner avant d’investir de l’argent !
  • Environ 100% des sites qui vous promettent des gains de 4 à 10% sur retour d’investissement par jour sont tous des arnaques !!! Croyez-moi ! Ne cédez à aucune publicité, elles sont presque toutes mensongères !
  • Si vous avez une question ou un doute, parlez-moi en, on regardera ensemble ! Ne prenez pas de risques inutiles, le jeu n’en vaut pas la chandelle !

Ce site et cette ferme a plusieurs intérets :

  • Elle permet de miner (= gagner) des crypto-monnaies facilement et sans se prendre la tête avec des outils compliqués, et sans matériels dédiés chez vous bien sûr.
  • Elle gère beaucoup de crypto-monnaies différentes, 24 d’entre elles, dont le fameux Bitcoin, ou encore l’Etherium, le Litecoin, etc etc. Cela donne un très bon aperçu du marché et permet de connaitre la valeur immédiatement de chaque.
  • Elle permet d’échanger immédiatement toute crypto-monnaie en une autre parmis les 23 autres, avec un petit pourcentage quand même sur la transaction, mais cela peut s’avérer TRES pratique.
  • Elle permet aussi de re-investir automatiquement vos gains pour augmenter la puissance de minage, et donc au fur et à mesure vous faire potentiellement gagner de plus en plus d’argent !
  • Comme vous serez à même de pouvoir générer des crypto-monnaies très différentes et facilement, c’est un bon moyen de pouvoir utiliser d’autres services ailleurs. Eobot est donc une sorte de super porte monnaies pour pleins de crypto-monnaies différentes !
  • Par contre, ne laissez jamais beaucoup d’argent en ligne sur le site, récupérez quand vous le pouvez vos gains potentiels. Eobot comme beaucoup d’autres sites peut être hacké, et avec ceci, vos gains disparaitre, vous êtes prévenus !

N’oubliez pas par contre que rien ni personne ne peut certifier que Eobot sera toujours actif dans les années à venir ! Rappelez-vous la règle d’or en début de cet article, tout est très volatil sauf l’argent que vous aurez dans vos portefeuilles, heureusement.

Notre but va donc ensemble de vous inscrire au site, et ensuite d’ajouter ensemble un tout petit peu de crypto-monnaie gratuite dans le système, qui vous allez le voir va immédiatement commencer à vous faire gagner de l’argent – très très peu à la fois – mais le process sera enclenché, et ensuite libre à vous de l’alimenter ou pas.

Inscription gratuite !

L’inscription au site est gratuite et n’engage à rien : allez-y sans craintes! https://www.eobot.com/new.aspx?referid=1242014

Suivez le process avec la validation par mail de votre compte, et vous voici loggué sur le type de page suivante :

Ma page Eobot, notez que j’ai investi pas mal, à vos débuts tout sera à 0 évidemment 😉

Par défaut, l’interface de navigation est en Anglais. Je vais donc conduire ce petit manuel d’utilisation avec l’interface en Anglais par défaut.

Les champs Cloud Mining en bas à droite pour GHS 5.0 et GHS 6.0 devraient tous être à 0. C’est normal, il faut bien commencer au début 😉 Mais notez tout de suite en haut à gauche le champ “Mining”, qui indique qu’elle crypto-monnaie vous allez miner avec le site, ou si vous allez ajouter de la puissance de minage :

Notez toutes les crypto-monnaies présentes, leur valeur et le fait que vous pouvez changer de l’une à l’autre avec le champ Mining.

Utilisation du Faucet intégré

Un Faucet est dans le monde ces crypto-monnaies une sorte de robinet, duquel s’échappe quelques gouttes de crypto par jour. Ce ne sont souvent et dans le meilleur des cas que quelques centimes de dollars voir moins, mais bon, c’est toujour bon à prendre et c’est bien évidemment gratuit !

Tout d’abord, nous allons nous assurer pour l’exemple que vous avez sélectionnez “GHS 6.0” dans le champ Mining en haut à gauche, ce qui veut dire que toute la puissance que vous allez acheter ou gagner sera ajouté au système pour miner :

Ici le minage (Giga Hash par Seconde) est sélecionné. Nous en sommes à la 6ème version.

Allez ensuite dans le menu “Products” puis “Faucet” de Eobot. Attendez quelques secondes et vous allez être redirigé vers cette page :

Une fois que vous aurez rempli la Catcha, immédiatement vous allez recevoir quelques centimes d’Euros qui vont se transformer comme nous l’avons vu immédiatement en puissance virtuelle de Minage :

Un tout petit peu de puissance en plus par jour, cela se prend !

Retournez maintenant sur la page principale, le “dashboard”, et vous devriez voir que le compteur du Cloud Mining en bas à droite doit avoir commencé à bouger ! Le système a commencé à travailler pour vous et ne s’arrêtera on peut l’espérer pas de si tôt 😉

D’ailleurs Eobot est très transparent sur les profits ou gains que vous devriez faire, et vous les affichent juste en dessous, toujours en fonction du prix du Bitcoin et des autres crypto-monnaies bien sûr :

Si tout va bien et si le Bitcoin reste stable, je devrais donc gagner $128 en un an, sans compter la puissance de minage qui va augmenter, que le site est toujours vivant, etc etc 😉

Ce Faucet se reinitialise toutes les 24H00, retournez y tous les jours pour ajouter gratuitement un peu de puissance de minage à votre ferme !

Le mode Diversify

Un mode sympathique de minage de la ferme est le mode dit “Diversify”, ou la ferme va alternativement et toutes les 10 minutes environ switcher entre plusieurs crypto-monnaies ou fonctions.

Allez sans craintes sélectionner “Diversify” dans le champ Mining :

Pour ma part par exemple, je vais vous montrer ce que j’ai choisi pour la ferme : Miner soit du Bitcoin, soit ajouter de la puissance de minage automatiquement !

J’ai choisi de miner tour à tour du Bitcoin ou d’ajouter de la puissance de minage, ici le GHS 6.0.

Une fois que vous aurez appuyé sur le bouton Save, revenez sur votre dashboard en cliquant sur “Account”. Laissez tourner les compteurs et vous verrez au bout d’un moment le système osciller entre Bitcoin et GHS 6.0, c’est à dire ajouter de la puissance de minage. Bien sûr, plus vous ajouter d’options, et moins les options recevront de puissance, c’est logique, donc n’en faites pas trop à la fois 🙂

Déposer ou retirer des cryptos sur Eobot

Maintenant que le système est lancé, et que vous avez saisi que jour après jour vous allez pouvoir ajouter un peu de puissance au système pour qu’il travaille pour vous, nous allons voir comment ajouter des cryptos ou retirer vos gains ! Ce n’est pas compliqué, mais soyez attentifs.

Observez sur votre dashboard en bas les champs suivants :

Quelques icônes simples pour les principales commandes d’Eobot.

Pour ajouter de la crypto-monnaie à Eobot, appuyez sur le bouton “Deposit”, ce qui va afficher les champs suivants :

Ce sont bien évidemment mes adresses qui apparaissent ici ! ne vous trompez pas 😉

Ici par exemple Eobot vous donne ses adresses de dépot de crypto-monnaies. Elles sont parfois uniques (comme ici l’adresse Bitcoin BTC, ou la Dogecoin DGC) mais parfois un champ supplémentaire est nécessaire pour vous authentifier auprès de Eobot, c’est ici le Destination Tag par exemple pour les Ripple (XRP). N’oubliez pas ce champ s’il est mentionné sinon vous risquez d’envoyer de l’argent sans jamais le revoir !

Pour tous ceux/celles qui ont gagné 350 XLM (Stellar) gratuitement grâce au portefeuille Blockchain, allez vers l’adresse XLM d’Eobot qui se présente ainsi :

Ne vous trompez pas, c’est la mienne ! Sinon ça me fera un chouette cadeau, merci 😉

Notez donc ici et c’est TRES important, le champ “Memo” qui va en fait donner votre identifiant d’utilisateur ! Vous devez ajouter ce Memo dans l’application Blockchain avant d’envoyer des XLM à Eobot !! Dans l’application Blockchain, vous avez un champ “Définir un Mémo” juste en dessous du champ où vous renseignez l’adresse de destination. Ne vous trompez pas sinon vous allez perdre votre argent

Echanger des crypto-monnaies entre elles ou acheter de la puissance de minage !

Maintenant que vous avez déposé de la crypto-monnaie sur Eobot, vous allez pouvoir l’échanger contre une autre monnaie virtuelle, ou contre de la puissance de minage, ce que je vous recommande bien sûr !

Toujours sur nos petits icônes, cliquez sur “Exchange” :

De nouveaux champs apparaissent maintenant en dessous qui vont vous permettre d’échanger par exemple vos XLMs déposés par de la puissance de minage, soit GHS 6.0. Sélectionnez donc dans la liste de gauche (la source) XLM, et dans la liste de droite (la destination), “GHS 6.0”.

Si vous sélectionnez le nombre de XLM (Stellar) à échanger, le système va mettre à jour automatiquement le nombre de GHS (Giga Hash par Seconde) correspondant. Il ne vous restera plus qu’à appuyer sur “Buy Cloud SHA-256 6.0 10 Year Contract” et voilà 😉 Retournez sur votre Dashboard ensuite pour voir le résultat ! La puissance de minage a été décuplée !

Retirer ses gains potentiels !

Pour retirer vos crypto-monnaies potentiellement gagnées grâce à la ferme, ou celles que vous avez ajouté vous-mêmes pourquoi pas, appuyez sur “Withdraw” ce qui va afficher les champs suivants :

Vérifiez les adresses présentes ici : ce doit être les vôtres, les adresses de vos portefeuilles Blockchain ou autres, pour chacune des cryptos avec lesquelles vous voulez travailler.

N’oubliez pas que si vous vous trompez d’adresse ici, et faites votre retrait, vous ne reverrez jamais votre argent ! Soyez donc très attentifs et vérifiez toujours deux fois ces adresses pour être sûrs.

Voila pour ce petit tour d’horizon, forcément limité au minimum. J’ajouterai des sections à cet article au fur et à mesure si des questions se posent, notamment sur l’usage de la Pool de minage ou autres. Et si vous avez un peu de crypto de spare et voulez me remercier pour ce petit article, vos dons sont les bienvenus 😉
Mon adresse Bitcoin : 1QCNJ5qvjcx7QSZuKkffKt1DCwCD7m2gcr
Mon adresse Dogecoin : D93C71PpAu7kXWmt69ZqJ2ET9JBHP6GKxF
Mon adresse XLM : BHYTLHAFY73MT6DPGUILR3BXP26XLJMXGCRIZEHPYFBUSNGFPLCL77GV

Philippe Dubois “Prez”

Minitel

Le retour du Minitel et des hackers

Aaahhhhh le Minitel
Nous avons déjà abordé ce sujet il y a peu de temps par le biais d'une casse explicative sauvegardée (lire ici)
Aujourd'hui, nous allons parler d'un serveur Minitel réactivé : le 36.14 Hacker !!!
Pour y accéder, deux possibilités :
- cliquer sur le lien qui suit et y accéder via un navigateur : 36.14 Hacker
- connecter un minitel sur la prise téléphonique de sa box et appeler le 09 72 52 72 52
Attention, vous allez redécouvrir avec une petite larme (ou découvrir avec effroi) ce qui fit le bonheur des PTT il y a bien longtemps.

Donc, sur ce serveur, plein de trucs. Un accès avec login et mot de passe (venez vous inscrire, le Prez et moi-même y trainons parfois...), des forums de discussions, une messagerie privée, et surtout des jeux ! Si si, des jeux en ligne ! Dans les années 80 ! Des informations, des images animées (les Gif, c'est nul à côté...)
Bref, quelques screenshots ci dessous :
(et pour information, l'image animée en tête d'article vient de cette page)

3614 Hacker
3614 Hacker
3614 Hacker
3614 Hacker
3614 Hacker
3614 Hacker
3614 Hacker
3614 Hacker
Cassette Audio

Moderniser son ancien lecteur de cassette HiFi en USB

Nous les (vieux) geeks avons tous connus les affres de l’usage des cassettes audio, ces petites cassettes toutes mimis qui permettaient de stocker jusqu’à 2×1 heure d’audio (les 120) ou plus souvent 2×45 minutes, voir même étaient utilisées sur les premiers micro-ordinateurs pour lire ou enregistrer des programmes. Magnifique !

Et pour lire ces petites choses, nous étions communément équipés de plusieurs lecteurs dont souvent au moins :

  • Un Walkman, inventé par Sony il faut le rappeler, qui permet de lire ses cassettes audio partout en mobilité, avec une qualité souvent moyenne voir médiocre selon les appareils.
  • Une platine HiFi dédiée, plutôt imposante mais souvent de qualité, qui sert plutôt à écouter les cassettes à la maison avec une bonne voir une excellente qualité (pour le support).

Malheureusement, s’ils fonctionnent encore, ces vieux matériels ne sont pas destinés à être utilisé sur nos ordinateurs de maintenant, et il n’est pas aisé de les connecter pour pouvoir écouter une bonne vieille cassette, ou pour en faire une copie de sauvegarde ou un transfert définitif sur un autre support.

Achat d’un appareil d’encodage des cassettes

On trouve sur AliExpress ou d’autres vendeurs des petits walkmans modernes, capables de sortir le son de la cassette audio insérée directement en USB. Ces petits lecteurs sont disponibles par exemple sur ce lien pour seulement 15 euros : https://fr.aliexpress.com/item/32835235290.html?spm=a2g0w.search0104.3.15.e2ed38fevOYsyA

Super Usb Cassette Capture – Auto Reverse – Stereo – Mega Bass LOL. Ca respire la qualité :/

Le principe (tout bête)

Malheureusement, ce matériel même récent et s’il fonctionne sommes toute correctement pour le prix, ne permet pas de réaliser un bon encodage, car tout simplement la mécanique qui l’anime n’est pas de bonne qualité et engendre notamment un “pleurage” assez audible et donc détériorant la capture sonore. Nous allons donc remplacer la mécanique souvent un peu déficiente de ces lecteurs pas chers par une vraie mécanique d’un vrai lecteur de cassette HiFi.

Nous allons donc ouvrir ce petit lecteur pour en extirper ce qui nous intéresse vraiment : sa carte d’acquisition USB, qui cerise sur le gâteau se contente de l’alimentation en USB et n’a pas besoin de piles ou d’une autre source d’alimentation !

Le walkman une fois démonté laisse apparaître sa mécanique et surtout sa carte mère, ce qui nous intéresse bien sûr le plus ici.
D’une électronique simple, on notera la puce à gauche qui sert d’amplificateur audio et de régulateur de vitesse pour la partie walkman pure, et à droite une puce d’encodage USB qui gère l’audio et aussi semble t-il la vidéo.

Il est aisé d’ouvrir le walkman (trois vis à retirer, et forcer un peu sur la carrosserie pour la faire glisser) et pouvoir accéder à la carte électronique pour pouvoir la retirer. Dessoudez les fils blancs (S1 et S2, qui servent d’interrupteur), les deux fils des piles et le moteur, et voila ! Maintenant, la suite 😉

Un (ancien) lecteur de cassette HiFi standard

Le but est que vous mettiez la main sur un meilleur, voir carrément soyons fous un BON lecteur de cassette audio, et en bon état de marche. Souvent, dans votre famille ou vos proches, le simple fait de demander vous permettra de mettre sur la main sur un telle machine. Au pire, les sites d’enchères ou Leboncoin vous fournirons pour l’instant encore des lecteurs souvent en bon état et à moindre prix. Pour ma part, j’ai acheté sur Ebay un très mimi lecteur de la marque Technics, qui a pour avantage d’être moins large que les lecteurs classiques dits au format “MIDI” et donc en 14 pouces :

Pour le besoin de notre montage, j’ai acheté un beau petit lecteur de cassette audio HiFi de marque Technics. Son petit format (non MIDI) sera idéal pour l’utiliser sans encombres. Et il m’aura coûté 20 euros.

Les avantages de ces lecteurs sont multiples : d’une part, s’ils fonctionnent toujours (c’est souvent la courroie d’entrainement à changer ceci dit, rien de très compliqué), leur mécanique est souvent bonne voir excellente et limite énormément le pleurage lors de la lecture. De plus, certains (comme des modèles Philips pour exemple) sont équipés de très bonnes têtes audio de lecture, ce qui est bien sûr totalement déterminant pour espérer avoir une bonne qualité d’écoute.

Une tête de lecture audio stéréo et auto-reverse.

Petits conseils malgré tout : évitez si possible les lecteurs double cassette, auto-reverse, à touches sensitives, etc etc. Bref, priorisez toujours les modèles les plus basiques au niveau des commandes, de l’électronique et de la mécanique. Ils seront toujours plus fiables et plus faciles à réparer ou modifier.

Après avoir vérifié que le lecteur fonctionne bien, sans quoi cherchez en un autre ou si vous le pouvez, réparez le, nous allons ouvrir la bête pour déterminer comment nous allons le modifier :

Voici notre beau Technics démonté, ce qui est très facile à faire sur ce genre de matériel heureusement. L’accès à l’intérieur du lecteur est en effet très aisé.

Montage de la carte USB

Notre carte électronique étant toute petite, nous pouvons l’insérer sans peine dans notre lecteur. Nous allons dans l’ordre :

  • Relier notre carte à la tête de lecture audio du lecteur HiFi
  • Ajouter un pont entre S1 et S2 pour que la carte soit toujours active
  • Evidemment ajouter son câble MiniUSB vers USB pour la relier
  • Relier une masse au châssis du lecteur pour éviter les parasites.

Notez au passage que j’ai fait en sorte que le câble de la tête audio soit sectionné proprement mais puisse toujours être ressoudé au connecteur interne du lecteur, afin de ne pas condamner celui-ci si je devais revenir en arrière ! Il est important de respecter au maximum le lecteur d’origine et de pouvoir le remettre pleinement en fonctionnement si besoin est.

D’abord plaçons la carte dans le lecteur, en prenant soin de connecter ce qui nous intéresse le plus : la tête de lecture !
Vue sur les trois fils de la tête ressoudés sur la carte USB, la masse au milieu et les deux pistes en haut et en bas (Lin et Rin, pour Left In et Right In). Notez le strap rouge qui permet de laisser la carte en fonctionnement. Vous devez faire de même sinon la carte restera éteinte.
Voici la petite carte avec son câble Mini USB. Notez que j’ai mis la molette de volume presque au maximum, à vue de nez au 3/4 du volume, pour ne pas saturer le son en sortie.
Placement de la carte de numérisation au fond du boitier. Vous devriez avoir assez de place pour le loger facilement. N’hésitez pas à le scotcher par exemple pour qu’il ne tombe pas.

Voila, notre carte est connectée, placée au fond du lecteur pour éviter tout contact avec l’électronique de celui-ci. Pour le câble USB, j’ai pu profiter d’une ouverture dans le boitier pour le faire sortir. Soyez malins, mais faites ça proprement tout de même 😉

Notez au final ici sur ma photo le fil jaune, qui me sert de masse et que j’ai relié au châssis du lecteur. Il est lui-même relié à la masse de la carte d’acquisition. C’est indispensable sans quoi les parasites émis par le moteur du lecteur seront sûrement trop audibles !

Utilisation de la carte et du lecteur

Une fois votre petit montage terminé, vous voici aux commandes d’un bon lecteur de cassette qui encode directement en USB et en bonne qualité. Il ne reste plus qu’à pouvoir recevoir le signal son encodé et le traiter comme il se doit, et surtout pouvoir enregistrer le son dans le format numérique qui vous conviendra. Il ne faut pas oublier que nous sommes connectés directement derrière la tête de lecture ! Il n’y aucuns filtres natifs, nous allons donc recevoir beaucoup de souffle et parasites que nous allons devoir traiter.

Le mieux est dès lors d’utiliser le logiciel gratuit Audacity :
https://audacity.fr/

Celui-ci fonctionne sur Mac, Linux ou PC Windows et permet d’enregistrer une source audio, de nettoyer le signal et de l’enregistrer au format de son choix, et notamment :

  • En WAV, le format audio classique et non compressé, donc avec des fichiers imposants
  • En FLAC, soit du LossLess, un format compressé mais non destructeur recommandé pour de l’archive
  • En MP3 si vous avez un encodeur installé, mais caca
  • En OGG nativement pour une bonne qualité et une taille de fichier réduite (suffisant pour une écoute standard)

Capture d’un fichier audio

La carte USB que vous avez monté dans votre lecteur de cassette HiFi se monte toute seule sous Windows, et apparaît dans les sources audio comme “Réseau de microphones USB”.

Sélectionnez donc “Réseau de Microphones USB” dans le menu à droite de l’icone du micro (source d’enregistrement) et cliquez sur le bouton avec un cercle rouge pour lancer l’enregistrement ! Vous devriez voir une fois votre lecture de cassette en cours un signal bleu foncé apparaître dans les deux fenêtres en dessous (les canaux droite et gauche), prouvant que la capture fonctionne. Vous pourrez à loisir lire cet enregistrement, mais ne le sauvegardez pas encore.

Nettoyage du souffle audio

Grâce à Audacity, nous allons pouvoir nettoyer simplement l’enregistrement obtenu pour enlever la majeure partie du souffle résiduel. Pour cela, assurez-vous d’avoir un enregistrement qui dispose de quelques secondes de “bruit”, c’est à dire sans signal audio audible, comme par exemple en début ou fin de bande :

Ici la fin de mon enregistrement permet d’avoir quelques secondes de bruit de fond, à partir de 36:40. Le signal audible se termine en bleu foncé à gauche.

Puis sélectionnez 3 à 4 secondes de ce “souffle” et allez dans le menu Effets, puis Réduction de bruit :

J’ai pris quelques secondes de “vide” ici en bleu clair dans ma sélection, afin d’apprendre au logiciel ce qu’est le bruit pour cet enregistrement.

Conformément à la fenêtre qui vient d’apparaître, la réduction de bruit va se faire en deux étapes. La première consiste à apprendre au logiciel de quel bruit de fond (quel souffle) vous allez vouloir vous débarrasser. La sélection des 3 à 4 secondes que vous avez faites va servir à cela. cliquez donc maintenant sur “Prendre le profil du bruit”. Le logiciel parcourt votre bout d’enregistrement, et apprends à reconnaître le souffle que vous allez enlever.

Maintenant que votre enregistrement est réapparu, faites un Ctrl+A au clavier après avoir cliqué dessus pour sélectionner toute la piste, puis revenez dans le menu Effets > Réduction de bruit.

Etape 2 donc, appuyez simplement sur Valider pour lancer le traitement. Celui-ci peut prendre plusieurs minutes, soyez patients. Vous devriez voir à l’endroit où vous avez pris du souffle que le signal est devenu quasimment plat maintenant, le souffle à disparu !

Avant dernière étape, nous allons Normaliser le volume sonore pour être certain que votre enregistrement maintenant nettoyé sera suffisamment puissant pour être audible. Retournez dans le menu Effets, puis Normaliser. Laissez les options par défaut (je recommande) et appuyez sur Valider. Votre signal est maintenant parfait !

Dernière étape, nous allons maintenant sauvegarder votre enregistrement dans le format que vous voulez. Je recommande donc le FLAC comme expliqué plus haut. Pour cela, allez dans le menu Fichier, puis Exporter, et enfin sélectionnez “Exporter en FLAC”. Renseignez les paramètres demandés si vous le souhaitez (nom de l’album, numéro de piste, etc) et voila !

C’est parti pour numériser la magnifique cassette de démonstration du Télétel ! Notez qu’esthète que je suis, mon notebook 14 pouces noir se marie parfaitement au lecteur de cassette 😉

Quelques acquisitions pour exemple

Pour confirmer la véracité de mon montage, j’ai procédé à des lectures et enregistrements de diverses cassettes d’époque et pu en tirer une qualité assez surprenante (certaines d’entre elles ayant plus de 30 ans !). Je vous laisse juger vous-mêmes avec deux extraits :

Du Ys Perfect Collection. Ca envoie du patey !!
Ah, le Télétel, ou Minitel je ne sais plus. Formidable dirait Jack !

Voila ! j’espère que ce petit bricolage vous plaira et qu’il vous donnera satisfaction. Pour ma part et vu le très faible coût de l’opération, je m’estime très satisfait, et je vais pouvoir archiver quelques cassettes et enregistrements qui me sont chers facilement. N’hésitez pas à partager votre expérience, quel lecteur vous avez utilisé, etc ! Bombe !!

Philippe Dubois “Prez”

Future Cops - Chao ji xue xiao ba wang (超級學校霸王)

La meilleure adaptation cinématographique de Street Fighter ?

Street Fighter (ou Fighting Street si on prend la version CD-Rom² sur PC Engine) est une série de jeux vidéo à succès créée par CAPCOM. Adulée des joueurs à partir du n°2, cette simulation réaliste de combat a eu de nombreuses adaptations au cinéma, à la télévision, en cassette vidéo...

On peut citer par exemple :

- le nanardesque Street Fighter - L'ultime combat (1994) (avec JCVD) - 3.9/10 sur IMDB
- le branlettodesque Street Fighter - La légende de Chun-Li (2009) - 3.7/10 sur IMDB
- la série Street Fighter: Assassin's Fist (2014) - 7.4/10 sur IMDB
- l'autre série Street Fighter: Resurrection (2016) - 6.8 sur IMDB
- le film d'animation Street Fighter II: Le film (1994) - 7.3/10 sur IMDB
- l'autre film d'animation Street Fighter Zero (1999) - 6.0/10 sur IMDB
- la série animée Street Fighter: The Animated Series (1995) - 6.0/10 sur IMDB
- l'autre série animée Street Fighter II: V (1995) - 7.7/10 sur IMDB
Et plein d'autres

Vous noterez que cette folie Street Fighter a commencé en 1994. Et pourtant, il y a le fabuleux et oublié Future Cops - Chao ji xue xiao ba wang (超級學校霸王),  réalisé à Hong-Kong en 1993 !!! (et ayant incompréhensiblement seulement 5.9/10 sur IMDB)

Peu d'acteurs connus dans ce film à part Andy LAU que beaucoup en occident ont pu découvrir dans Le secret des poignards volants. Les fans de cinéma de Hong Kong se souviendront plutôt de son rôle dans la série des God of Gamblers aux côtés de Chow YUN-FAT.
On peut également signaler Jacky CHEUNG (à ne pas confondre avec Jacky CHAN), connu pour avoir poussé la chansonnette en Asie et vendu un peu plus de 25 millions de disques.
Enfin, la présence de Richard NG, grand comparse de Sammo HUNG, fera plaisir aux britaniques, ce dernier étant apparu dans de nombreux films et séries d'outre manche.

Pour faire simple, voici le synopsis récupéré sur Wikipédia : En 2043, le Général est fait prisonnier et va passer en jugement. Il envoie ses hommes (Kent, Thai King et Toyota) dans le passé, en 1993, pour retrouver et tuer le futur juge Chan Tai Hung qui le condamnera. Les Future Cops (Ti Man, Guile et Ah-Sing) sont également envoyés en 1993 pour protéger le futur juge, alors encore lycéen. Mais ceux-ci n'ont pas le droit de mentir, sous peine d'être électrocuté.

Maintenant, il faut imaginer tous les personnages de Strret Fighter 2 intégrés avec des noms différents dans le film (pour des problèmes de droits ?), une histoire rocambolesque avec le SIDA ayant décimé l'humanité dans le futur (bref, fini les galipettes), des personnages se faisant un bisou en ayant été intégré dans une borne d'arcade Super Mario (avec consommation de champignons), des gentils et des méchants se battant à coup de voiture et détruisant une supérette, une espèce de RYU qui s'énerve et se transforme en super guerrier de l'espace (avec reprise probablement non autorisé de quelques notes de Shunsuke Kikuchi). Bref, un énorme bordel et surtout un grand moment du cinéma de Hong-Kong !

Future Cops - Chao ji xue xiao ba wang (超級學校霸王)
Future Cops - Chao ji xue xiao ba wang (超級學校霸王)
Future Cops - Chao ji xue xiao ba wang (超級學校霸王)

Plutôt qu’une bande annonce, le film en intégral et sous titré français sur YouTube :

A la découverte de Télétel

Télétel, Minitel... Des mots qui ne veulent rien dire pour les jeunes d'aujourd'hui mais qui signifient beaucoup pour les anciens (de plus de 30 ans) : possibilité de connaitre son QI, source de divorce des parents, trucs et astuces pour jeux vidéo, possibilité d'acheter des objets de plaisir en toute discrétion... Bref, Internet avant l'heure !

Mais le Minitel, c'était il y a plus de 30 ans très difficile à utiliser. Un objet qui nécessitait de fortes connaissances en informatique. Si aujourd'hui pour mettre un CD dans un ordinateur ou lancer le minuteur de son four à micro-ondes on regarde un tuto d'une vingtaine de minutes sur YouTube, autrefois, c'était plus compliqué, il fallait soit savoir lire, soit avoir de la jugeote, soit écouter des cassettes audio (pour les jeunes, allez voir les Gardiens de la Galaxie 1 et 2 au cinéma pour savoir ce qu'est une cassette audio).
Le Prez a décidé de casser sa tirelire il y a peu de temps pour acheter une de ces reliques sur ebay :

teletel

Belle boite, n'est-ce pas ?

Et pour aller plus loin, les deux faces ont été sauvegardées. Je vous laisse donc le plaisir de découvrir ce manuel datant de 1985.